Publié le 12/11/2019 à 08:05

F1 - La Formule 1 vise la neutralité carbone

F1 - La Formule 1 vise la neutralité carbone en 2030

La Formule 1 a annoncé sa volonté d'atteindre la neutralité carbone en 2030. Le championnat veut réduire et compenser ses émissions de gaz à effet de serre.

La Formule 1 veut éliminer et compenser l'intégralité de son empreinte carbone. Le championnat a lancé un grand programme pour atteindre la neutralité carbone, et donc réduire et compenser toutes ses émissions de gaz à effet de serre, avant 2030. Le programme prévoit plusieurs actions, dans les technologies utilisées, sur les courses et dans les usines des équipes.

Le championnat veut profiter de sa position de pionnier dans les technologies de l'automobile pour accélérer les progrès et développer des technologies. Le but est notamment de réduire et éliminer les émissions de carbone du groupe propulseur utilisé en F1. Le moteur hybride utilisé actuellement est déjà très efficace, en tirant plus de puissance de moins de carburant. La Formule 1 pense que les technologies développées pourront ensuite être utilisées dans des moteurs de série.

Les émissions de gaz à effet de serre des monoplaces ne sont que la face immergée de l'iceberg. La F1 souhaite aussi les éliminer sur les courses avant 2015, en revoyant sa logistique et ses déplacements. Le championnat prévoit l'utilisation de matériaux durables, l'élimination de tous les plastiques à usage unique et la réutilisation, le recyclage et le compostage tous les déchets. Des incitations et des outils seront proposés aux supporters pour mieux protéger la nature lorsqu'ils se rendent sur une course.

Le championnat prévoit aussi l'utilisation d'énergie renouvelable dans les bureaux, les usines et toutes les installations des équipes. Ces dernières vont être mises à contribution. Elles sont déjà actives sur ce sujet. Sauber, devenue Alfa Romeo, a ainsi compensé ses émissions de gaz à effet de serre à hauteur de 110% en 2014.

Le plan ambitieux de la Formule 1

La Formule 1 estime qu'elle ne peut pas ignorer les problématiques environnementales. Ses dirigeants estiment que le championnat peut jouer un rôle pour améliorer la situation.

« En 70 ans d'histoire, la F1 a lancé plusieurs technologies et innovations qui ont contribué positivement à la société et ont aidé à combattre les émissions de carbone, » déclare Chase Carey, le Président de la Formule 1. « De l'aérodynamique d'avant-garde aux progrès dans la conception des freins, les innovations des équipes de F1 ont bénéficié à des centaines de millions de voitures de série aujourd'hui. Peu de gens savent que le moteur hybride actuellement utilisé en F1 est le plus efficace au monde, en offrant plus de puissance avec moins de carburant, et donc de CO2, que tout autre voiture. Nous pensons que la F1 peut rester un leader de l'industrie automobile et travailler avec les secteurs de l'énergie et de l'automobile pour créer le premier moteur thermique avec un bilan carbone neutre, pour réduire énormément les émissions de carbone à travers le monde. »

« En lançant la toute première stratégie durable de la F1, nous prenons conscience du rôle critique que toutes les organisations doivent jouer dans ce problème mondial. En profitant de l'immense talent, de la passion et de la volonté d'innovation de tous les membres de la communauté de la F1, nous espérons avoir une influence positive sur l'environnement et les communautés auxquelles nous sommes liés. Le programme mis en oeuvre dès aujourd'hui va réduire notre empreinte carbone et faire en sorte d'arriver à une neutralité carbone avant 2030. »

La FIA soutient l'initiative

Jean Todt a mené plusieurs actions pour protéger l'environnement à la tête de la FIA. Il se réjouit de l'annonce faite par la Formule 1.

« Notre engagement dans la protection de l'environnement est essentiel, » souligne le Président de la FIA. « La FIA est satisfaite de cette initiative de la Formule 1. Elle est non seulement très encourageante pour l'avenir du sport automobile, mais elle pourrait aussi bénéficier à l'ensemble de la société. Cette stratégie correspond aux initiatives lancées il y a plusieurs années par la FIA, avec la création du programme d'accréditation environnementale et plus récemment avec la Commission Environnement et Développement durable, et des recherches sur des carburants de course renouvelables. »

« De plus, nous avons lancé le groupe propulseur hybride en 2014 en Formule 1, qui a été fondamental pour la catégorie la plus élevée en sport automobile. C'est la même raison qui nous a poussés à maintenir cette philosophie dans le cadre des règlements de la Formule 1 applicables à partir de 2021. Avec l'implication des équipes, des pilotes, des différents acteurs de la F1, et surtout de millions de supporters à travers le monde, la FIA et la Formule 1 veulent mener le développement et garantir la croissance du sport automobile dans le rôle de laboratoire pour des innovations bénéfiques pour l'environnement. »

Sur le même thème :
- Renault soutient le plan de décarbonisation
- Neutralité carbone : McLaren s'implique aussi
- Le règlement 2021 dévoilé

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)1

mercredi 13 novembre 2019 à 10:52 garcia72 dit : "Un grand pas pour l'homme ; un petit run for fun" ! (mdr ?)