Publié le 13/11/2019 à 13:23

F1 - Renault veut continuer sa série au Brésil

F1 - Renault veut continuer sa série au Grand Prix du Brésil

Renault veut placer ses deux pilotes dans les points pour une troisième course consécutive au Brésil, ce que l'équipe n'a pas encore réussi cette année.

Renault est dans une bonne dynamique depuis Mexico. L'équipe a placé ses deux pilotes dans les points au Mexique puis aux Etats-Unis. Elle n'avait jamais réussi une si bonne série cette année. Daniel Ricciardo et Nico Hülkenberg n'avaient vu l'arrivée dans le top 10 ensemble qu'à Montréal, à Silverstone et à Monza. Ils espèrent continuer la série à Interlagos ce week-end.

« Austin était fun et nous avons pris de bons points pour l’équipe, » souligne Ricciardo. « Nous avons mis les deux voitures dans le top dix au Mexique et aux États-Unis et c’était vraiment positif après quelques rendez-vous manqués. Nous devons maintenir cette tendance et le Brésil est la prochaine occasion d’y arriver. Ce serait bien de porter cette série à trois courses de suite, donc nous allons tous nous focaliser sur cet objectif dès que nous retrouverons la piste vendredi. Viva Brazil ! »

Nico Hülkenberg espère de meilleurs résultats au Brésil : « C’était bien de retrouver les points sur les deux courses précédentes, mais nous en voulons toujours plus, » reconnaît l’Allemand. « Nous sommes bien revenus à Austin et la seconde moitié de course, en particulier les dix derniers tours, était sympa et nous avons mérité nos points. Nous devons viser plus au Brésil et nous rapprocher de la sixième et de la septième position pour prendre encore plus (de points). »

Ricciardo et Hülkenberg estiment qu'Interlagos est technique

Le circuit d'Interlagos offre des virages variés, rapides au début et à la fin du tour, et plus lents au coeur du tracé. Daniel Ricciardo estime qu'il est nécessaire de trouver le bon rythme.

« Interlagos est un circuit court sur lequel il n’y a pas beaucoup de virages rapides, » souligne l’Australien. « C’est très technique et l’on doit trouver le bon rythme pour y briller. Les dépassements peuvent être difficiles, mais j’ai déjà remonté le peloton à quelques reprises, donc il est possible d’y gagner des places. La météo est aussi intéressante. Elle peut jouer un rôle important et il faut être prêt pour toutes les conditions. »

Nico Hülkenberg juge aussi le circuit technique : « Le tour est court, mais vraiment délicat avec ses nombreux défis, » précise-t-il. « Le circuit tourne dans le sens contraire des aiguilles d’une montre, mais il est aussi assez intense et plutôt physique. C’est bosselé à certains endroits, mais tout n’est qu’une question de confiance. Le deuxième secteur est sinueux, mais on peut y gagner beaucoup de temps. »

Le circuit d'Interlagos est celui où Nico Hülkenberg a le plus brillé, avec la pole en 2010 et plusieurs tours en tête en 2012. Il s'est accroché avec Lewis Hamilton, ce qui l'a peut-être privé d'un premier podium : « J’ai de bons souvenirs du Brésil, » précise-t-il. « La pole position en 2010 était assez particulière. C’était une séance plaisante, où tout a fonctionné et nous avons réussi un tour parfait dans des conditions difficiles. C’est quelque chose dont je me souviendrai toujours. J’ai mené la course en 2012, mais j’ai joué de malchance en manquant un excellent résultat. »

Sur le même thème :
- GP du Brésil : Le programme TV
- Toutes les infos sur le Grand Prix du Brésil

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez