Publié le 17/11/2019 à 20:26

F1 - Binotto n'incrimine pas ses pilotes [vidéo]

X
Revoir la vidéo Vidéo suivante

VIDEO. Mattia Binotto ne veut pas critiquer Charles Leclerc et Sebastian Vettel après leur accrochage au Grand Prix du Brésil.

Le Grand Prix du Brésil a tourné au désastre pour Ferrari. Charles Leclerc et Sebastian Vettel se sont accrochés en fin de course et ils ont tous les deux abandonné (vidéo). Mattia Binotto, leur patron chez Ferrari, regrette l'incident mais il ne veut pas critiquer publiquement ses pilotes.

« Nous sommes déçus, » a déclaré l'Italien au micro de Canal + Sport Week-End. « C'est le genre de situation qui ne doit pas se produire. Je ne commenterai pas l'accident, nous aurons l'occasion d'en parler en interne, de regarder toutes les vidéos, d'analyser les données et d'en parler avec les pilotes. Je ne vais pas le faire à chaud. »

Binotto n'est pas favorable à des consignes

Le choc entre les pilotes Ferrari a été léger mais il a eu des conséquences importantes. Mattia Binotto estime cependant qu'ils auraient dû l'éviter. « C'était très petit, » souligne Binotto. « Il faut même éviter ce petit choc. Pour l'équipe, c'est dommage que ce genre de choses arrivent. »

Les consignes ont fait débat chez Ferrari en début d'année et Binotto ne souhaite pas en imposer à nouveau : « Nous avons eu des règlements en début d'année, ça n'allait pas. Nous avons essayé de gérer après, ça n'allait pas. Ils étaient libres de se battre et cela peut arriver. Nous avons bien fait de les laisser libres, parce qu'au championnat des constructeurs la deuxième place est garantie. Ils roulaient pour eux mêmes. Pour l'équipe, c'est toujours décevant de voir ce genre de choses. »

Sur le même thème :
- Vettel : « Je sais que je peux faire mieux »
- Les pilotes Ferrari continueront à s'affronter en piste
- Vettel et Leclerc ont discuté de l'accrochage du Brésil
- Leclerc estime qu'il a laissé assez de place
- Leclerc et Vettel désolés pour Ferrari
- Brawn conseille à Binotto d'agir en interne
- Course : Verstappen gagne au Brésil, Gasly deuxième !
- Toutes les infos sur le Grand Prix du Brésil

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)6

lundi 18 novembre 2019 à 21:34 hmmm dit : @fl91, ALO n'est plus là, pas la peine de le mentionner. Et VET fait un très bon travail chez Ferrari, c'est un excellent metteur au point et un grand bosseur hors circuit. Demander son départ c'est totalement ignorer ce qui se passe hors circuit... Et pour info, ALB était dans une RB qui était clairement la meilleure voiture ce weekend ! VET dans la RB aurait aussi laissé ALB sur place.

lundi 18 novembre 2019 à 15:52 fl91 dit : Dommage que Seb soit incapable de se battre avec aucun des autres pilotes en dehors de son coéquipier. Albon l'a laissé sur place... il est tant que Seb laisse sa place. Un Alonso aurait fait beaucoup mieux dans la meme voiture !

lundi 18 novembre 2019 à 00:13 hmmm dit : Je ne suis pas d'accord avec NONO. Ce n'est que sa première saison en tant que directeur, laissons lui un peu de temps quand-même. Comme le dit Binotto lui même, s'il y a des consignes, c'est faux. Si on ne donne pas de consignes, c'est faux aussi. Ce n'est pas simple de gérer deux pilotes comme eux. Wolff n'a pas réussi non plus avec ROS et HAM, pourtant personne irait contester Wolff en tant que directeur. Pour le reste, je suis assez d'accord avec CarCircus. Je vois la faute de l'accrochage plutôt 60/40 (VET/LEC). Le mouvement final vers la droite de la part de VET à provoqué le contact. Probablement que VET pensait qu'il avait déjà passé LEC et voulait couvrir à son tour l'intérieur. Pas évident d'estimer les distances dans une fraction de seconde avec leurs rétroviseurs. Je me souviens d'un accrochage similaire entre VET et WEB en Turquie.

dimanche 17 novembre 2019 à 22:55 many dit : @NONO. Tout à fait d’accord, c’est à cause de binotto, à ce stade de la saison et pour assuré la 3e place du championnat il aurait dû privilégier Leclerc et dire à Seb d’assurer la position derrière Leclerc

dimanche 17 novembre 2019 à 22:06 NONO///M5 dit : Une chose est sûr,Binotto n’est pas l’homme de la situation,saison complètement gâchée par les mauvaises stratégies et l’incompétence d’un directeur d’écurie,incapable de prendre les bonnes décisions,ce n’est pas digne de Ferrari,vivement que Vasseur prenne sa place et a mon avis c’est pour bientôt !

dimanche 17 novembre 2019 à 21:25 CarCircus dit : Je pense que c'est du 50/50, Leclerc est trop pressé pour s'imposer dans une Scuderia pas encore prête pour en faire son cheval de bataille, et Vettel a perdu tout ses moyens cette saison, le rouge va très bien à Ferrari pour l'exercice 2019.