Publié le 19/11/2019 à 11:58

Extreme E - Loïc Duval veut rejoindre la catégorie

Extreme E - Loïc Duval veut rejoindre le championnat

Loïc Duval et de nombreux autres pilotes ont annoncé leur volonté de rouler en Extreme E, la catégorie de SUV électriques dans des coins reculés de la planète.

Les créateurs de la Formule E vont lancer un nouveau championnat, l'Extreme E, une compétition de SUV électriques qui verra des pilotes s'affronter dans des duels dans des zones de la planète où le changement climatique se constate. Les premières courses sont prévues en 2021 dans l'Arctique, la chaîne de l'Himalaya, le désert du Sahara, les îles de l'Océan Indien et la forêt amazonienne.

L'Extreme E avait les premiers pilotes intéressés par la catégorie : le sextuple champion du monde des rallyes Sébastien Ogier, nommé ambassadeur du championnat, l'ancien pilote de F1 Bruno Senna, les pilotes de Formule E Lucas di Grassi, Nelson Piquet Jr et André Lotterer, les pilotes de rallycross Andreas Bakkerud, Kevin Hansen et Timmy Hanson, la championne des W Series Jamie Chadwick, l'ancienne pilote de Champ Car Katherine Legge, la pilote de développement de l'Extreme E, Mikaela Åhlin-Kottulinsky, et Sacha Prost, fils d'Alain Prost.

Un nouveau groupe de pilote intéressés a été annoncé, avec Loïc Duval, vainqueur des 24 Heures du Mans, pilote de DTM et ancien pilote de Formule E, les anciens pilotes de F1 devenus pilotes de FE Karun Chandhok et Jérôme d'Ambrosio, les pilotes de FE Daniel Abt et Oliver Turvey, le champion de l'ERC Chris Ingram, le pilote de GT James Rossiter, le pilote de F3 Billy Monger, le pilote de superbike Takuma Aiki et les pilotes de rallycross et de rallye Krisztián Szabó et Zoltán Bessenyey.

Duval doit découvrir de nombreux terrains

Loïc Duval a fait l'essentiel de sa carrière sur circuit mais il s'est déjà essayé à d'autres surfaces, comme la glace au Trophée Andros. Il va découvrir des terrains variés en Extreme E.

« Rouler sur différentes surfaces est le plus important pour moi, c'est une chose que je ne connais pas encore, » déclare le Français, également consultant de Canal + pour la F1. « Je suis vraiment impatient de découvrir les capacités du E-SUV de l'Extreme E sur tous les terrains. »

« J'ai une expérience du sport automobile à un niveau assez élevé, des championnats de monoplace au championnat du monde d'endurance, au niveau le plus élevé avec les meilleurs équipes et les meilleurs constructeurs. »

« Mais j'ai beaucoup à apprendre en Extreme E, c'est une certitude. Il y a beaucoup de nouveaux terrains mais j'ai un peu roulé sur le sable et sur la glace. Je pense que je pars d'une bonne base, comme tous les pilotes. »

Les essais de l'ODYSSEY 21, la voiture utilisé dans le championnat, ont débuté. Les annonces définitives des équipes, des pilotes et du calendrier 2021 sont prévues pour février prochain.

Sur le même thème :
- Extreme E : Le calendrier de la première saison dévoilé

- Jean-Eric Vergne devrait s'impliquer dans l'Extreme E

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez