Publié le 20/11/2019 à 11:05

F1 - GP du Brésil: Les meilleures radios

F1 - Les meilleurs messages radio du Grand Prix du Brésil

VIDEOS. Les meilleurs messages radio du Grand Prix du Brésil. Le podium de Pierre Gasly, l'accrochage des pilotes Ferrari, la frustration d'Alexander Albon...

Après chaque course, la Formule 1 compile les meilleurs messages radio du week-end. A Interlagos, Max Verstappen a signé la pole (vidéo) et il s'est imposé malgré un incident avec Robert Kubica dans les stands (vidéo), Pierre Gasly a décroché son premier podium (vidéo) malgré un problème vendredi (vidéo), Sebastian Vettel et Charles Leclerc se sont accrochés (vidéo) et le Monégasque a failli avoir un contact avec Carlos Sainz samedi (vidéo), Alexander Albon a été percuté par Lewis Hamilton en course (vidéo) et il a eu un accident pendant les essais (essais), Carlos Sainz a réalisé une spectaculaire remontée (vidéo), Kevin Magnussen et Daniel Ricciardo se sont accrochés (vidéo), Kimi Räikkönen a retrouvé les points (vidéo) et Lando Norris a eu des qualifications difficiles (vidéo).

Vous pouvez également découvrir ces messages radio en vidéo.

Essais Libres 1 : Accident pour Albon

Alexander Albon :
« ****** ! »
Ingénieur :
« Ok, compris. »

Essais Libres 2 : Problème pour Gasly

Pierre Gasly :
« Problème moteur. Problème moteur. »

Essais Libres 2 : Souci pour Kvyat

Ingénieur :
« Ok saute, saute. C'est en feu à l'arrière, saute. »

Essais Libres 3 : Leclerc gêné par Sainz

« Woah, que faisait Sainz ? Nous avons failli nous accrocher ! »

Q2 : Norris éliminé

Ingénieur :
« Ok Lando, nous sommes 11èmes. »
Lando Norris :
« Ouais je sais. Désolé. »

Qualifications : Verstappen en pole

Ingénieur :
« Ca y'est mec, tu l'as fait ! Dans toutes les séances ! »
Max Verstappen :
« Ahaaaha ah ! Oui les mecs ! C'est vraiment bien, vraiment bien. La voiture était en feu ! Et j'espère que c'était un joli cadeau d'anniversaire, Christian ? »
Christian Horner, patron de Red Bull :
« C'était le meilleur cadeau d'anniversaire possible de ta part, bien joué ! Excellent dans les trois séances ! Donc ouais, merci beaucoup ! »
Max Verstappen :
« Ah ah, pas de problème ! »

Tour 8 : Contact entre Ricciardo et Magnussen

Daniel Ricciardo :
« J'ai peut-être des dégâts sur l'aileron avant. »

Kevin Magnussen :
« ****** ! Idiot. »

Tour 21 : Sainz double Stroll

Carlos Sainz :
« Vamos (allez !) »
Ingénieur :
« Oui Carlos ! Scénario 8, scénario 8. Bon travail ! »

Tour 22 : Kubica gêne Verstappen dans les stands

Ingénieur de Robert Kubica:
« Trafic, trafic, trafic. »

Max Verstappen :
« ******, qu'est-ce qu'ils ont fait ? »

Tour 23 : Hamilton doublé par Verstappen

Lewis Hamilton :
« Allez les mecs, dites le moi quand ma ****** de batterie est morte ! ****** ! »

Tour 66 : Accrochage entre les pilotes Ferrari

Sebastian Vettel :
« J'ai crevé ! Mais qu'est-ce qu'il fait ? Désolé. »

Charles Leclerc :
« C'est quoi ? Allons ! »
Ingénieur :
« Désolé. »

Sebastian Vettel :
« Mein Gott (Mon Dieu) ! Muss das sein (Pourquoi faut-il que cela se passe comme ça) ? So ein *** aber auch (C'est un ***) ! Beau boulot. »

Tour 66 : Stroll roule sur les débris

Lance Stroll :
« J'ai des débris sous le fond plat ! ****** ! Ouais, j'ai des débris sous le fond plat. »
Ingénieur :
« Compris, tout va bien pour le moment. Toutes les pressions sont bonnes. Continue, continue. »
Lance Stroll :
« Non, non, je... ne peux pas. »
Ingénieur :
« Ok. Gare-toi dans un endroit sûr. Gare-toi dans un endroit sûr. »
Lance Stroll :
« Aargh ! »

Tour 69 : Albon gêné par une instruction

Ingénieur :
« B-Bal 2, B-Bal 2. B-Bal 2, B-Bal 2. »
Alexander Albon :
« Mec, ****** ! »

Tour 70 : Albon percuté par Hamilton

Alexander Albon :
« Il devait juste attendre, ****** ! Trois virages de plus. »
Ingénieur :
« Ouais, je sais mec, je suis désolé... Echec 84, échec. »
Alexander Albon :
« Aaargh ! »

Arrivée : Verstappen s'impose

Ingénieur :
« Mec, c'est la victoire. C'est la victoire. Tu as été absolument parfait. Magique aujourd'hui. Absolument parfait. Fantastique. »
Max Verstappen :
« Ah ah ! Nous l'avons fait avec l'équipe les mecs, incroyable ! Ah ah ! Quelle course ! Oh, je l'ai adorée ! »
Christian Horner, patron de Red Bull :
« Rédemption, Max ! Une récompense pour l'an dernier. Course exceptionnelle, course exceptionnelle. »
Max Verstappen :
« Exactement, et je pense que c'est encore mieux en se battant comme ça ! Ah ah ! Merci les mecs ! Une superbe journée ! »

Arrivée : Gasly deuxième

Pierre Gasly :
« Oooowaaah ! »
Ingénieur :
« Deuxième ! »
Pierre Gasly :
« Oooowaaaaaaaa ! »
Ingénieur :
« Woouhoouh ! »
Pierre Gasly :
« Wooowaaawaaaah ! Wooowaaaaaaaaah »
Ingénieur :
« Beau boulot Pierre ! »
Pierre Gasly :
« Waaaaaaaaah ! Yaaaaaaaaah ! Waaaaaaaaahahah !  Incroyable !  Ahahah !»
Ingénieur :
« Incroyable ! Quelle journée ! Quelle journée ! Tu as eu un pilotage de légende ! »
Pierre Gasly :
« Oh mon Dieu ! Oh mon Dieu ! C'est le plus beau jour de ma vie ! »
Ingénieur :
« Oh mec ! »
Pierre Gasly :
« Merci les mecs ! Merci énormément ! »
Ingénieur :
« Incroyable ! »
Pierre Gasly :
« Ouais, incroyable ! Vous êtes incroyables les mecs ! Merci (en français) ! »

Arrivée : Sainz quatrième sous le drapeau à damier

Ingénieur :
« Oui ! Super boulot mec ! Quatrième ! Qui l'aurait cru ? Je suis un grand fan de ton travail ! »
Carlos Sainz :
« Oh ! Je n'arrive pas à y croire les mecs ! »
Ingénieur :
« Scénario 1 mec, scénario 1. Incroyable pilotage ! De 20ème à quatrième ! »
Carlos Sainz :
« Je n'arrive pas à y croire ! C'est aussi simple que ça. Woooaah ! Quel pilotage ! Merci les mecs ! Travail parfait. Beau équilibre risque/récompense. Incroyable. Incroyable. Merci les mecs ! Vous en pensez-quoi ? Pensez-vous que c'était un... smoooth operatooooooor... »
Ingénieur :
« Ah ah ah ah ! »
Carlos Sainz et son ingénieur ensemble :
« Smoooth operatooooooor... »
Carlos Sainz :
« Je pense que c'était la meilleure opération de ma vie ! »
Ingénieur :
« Ah ah aaaah. Ouais mec, tu leur a envoyé ! »

Arrivée : Räikkönen déçu

Kimi Räikkönen :
« Aaah, quelle déception. »
Ingénieur :
« Ah, je sais, je sais. Cinquième, cinquième. »
Kimi Räikkönen :
« Ouais, j'ai eu énormément de sous-virage derrière les autres voitures avec le dernier train. Quand j'étais trop proche, c'était dur de rester au contact. »
Ingénieur :
« Mais tu es quand même cinquième Kimi. C'est un résultat fantastique. Antonio est sixième, donc c'est un excellent résultat pour l'équipe ! »
Kimi Räikkönen :
« Ouais. »
Ingénieur :
« Bon travail. Bon travail mec. Bon travail. C'est vraiment bien de retrouver les points ! »
Kimi Räikkönen :
« Ouais. »

Arrivée : Norris félicité après une consigne

Ingénieur :
« Ce que tu as fait avec Carlos nous vraiment aidé pour son résultat également, et nous l'avons tous noté ici. »
Lando Norris :
« Ouais, mais... je ne l'ai pas fait par choix ! Je l'ai fait parce que je suis lent, ******. »
Ingénieur :
« Mec, tu n'es pas lent. Le pneu dur est juste très compliqué. »

Arrivée : Albon frustré

Ingénieur :
« Mec, tu as fais un excellent travail aujourd'hui. »
Christian Horner :
« Pas de chance. Pas de chance Alex, tu as été volé à la fin. »
Alexander Albon :
« Aaaargh ! Euh... Je pense que c'est pour la prochaine. C'est une plaisanterie ? Sincèrement, je ne... Il faut revoir les images. Je ne sais pas. »
Ingénieur :
« Ouais mec, je sais. C'est sous enquête... »
Christian Horner :
« Relève la tête Alex ! Tu as fait une excellente course aujourd'hui ! »
Alexander Albon :
« Non, non, non, non... Aaaargh ! Mais merci à tout le monde. Cela aurait été vraiment bien de... Félicitations en tous cas. Bravo à Max. Et vous avez quand même une Toro Rosso à la deuxième place, donc je pense que ce n'est pas si mauvais ! »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez