Publié le 29/11/2019 à 16:00

Le Mans 1955 : le court-métrage d'animation

VIDEO. Le court métrage animé "Le Mans 1955" nous replonge au cœur de la course devenue tragédie.

L'histoire des 24 Heures du Mans est jalonnée d'événements ne cessant d'inspirer des réalisateurs de films. Il s'agit parfois de coups de maître sportifs tels que le triplé de Ford en 1966, que l'on peut actuellement revivre au cinéma dans "Le Mans 66". Hasard du calendrier (ou pas), le court-métrage d'animation "Le Mans 1955" vient d'être mis en ligne dans son intégralité et celui-ci nous rappelle un autre moment historique de l'épreuve, ô combien dramatique celui-là.

C'est en effet durant l'édition 1955 des 24 Heures du Mans qu'eut lieu le plus grave accident de sport automobile de l'histoire. Le 11 juin en début de soirée, le pilote français Pierre Levegh, surpris par des manœuvres des concurrents le précédant sur la piste, percuta l'Austin Healey de Lance Macklin par l'arrière et envoya ainsi sa Mercedes 300 SLR dans les airs. A son atterrissage au niveau du muret séparant la piste des gradins au début de la ligne droite des stands, la voiture allemande explosa, propulsant des débris qui fauchèrent des dizaines de spectateurs. L'accident fit plus de 80 morts, dont Levegh. Regardez "Le Mans 1955".

Le sport face à ses paradoxes

Le court-métrage a été réalisé par Quentin Baillieux. Cet animateur et artiste venu de Belgique, ayant étudié en France et travaillant actuellement dans le jeu vidéo au Canada, a concentré son récit sur les réactions humaines au sein de l'écurie Mercedes et particulièrement sur le directeur d'alors, Alfred Nebauer, et le pilote américain John Fitch qui partageait la voiture de Levegh. Sa mise en scène souligne le décalage entre la tragédie de l'accident et la poursuite de la course. Mercedes se retira de l'épreuve, après en avoir pris la tête avec la deuxième auto de l'écurie pilotée par Moss et Fangio, mais aucune autre équipe ne fit de même et la course ne fut pas arrêtée.

Cet épisode tristement célèbre du sport automobile a mené à l'arrêt de plusieurs courses annuelles à travers le monde ainsi qu'à l'interdiction des sports mécaniques dans certains pays. Mercedes attendit des décennies avant de s'engager de nouveau sur les circuits, avec le succès que l'on connaît.

Présenté dans plusieurs festivals internationaux, "Le Mans 1955" a reçu le prix du meilleur court-métrage d'animation au festival du film international de St Louis aux Etats-Unis, ce qui lui a ouvert les portes d'une candidature aux Oscars 2020.

A lire aussi : 24H du Mans - Peugeot va faire son retour


Vidéo via Univers Court

Photo de Maxime K

posté par :
Maxime K

Réagissez