Publié le 09/12/2019 à 09:24

F1 - Qui a le meilleur moteur en Formule 1 ?

F1 - Quel est le moteur le plus puissant en Formule 1 ?

Quel motoriste avait le meilleur groupe propulseur en 2019, entre Ferrari, Mercedes, Renault et Honda ? Les équipes sont en désaccord.

La domination de Mercedes a débuté en 2014, quand les V6 turbo hybrides ont été lancés. Depuis, les performances entre les différents motoristes ont convergé et les différences restent faibles. Selon Auto Motor und Sport, les équipes sont même en désaccord sur la hiérarchie actuelle entre les groupes propulseurs.

Le magazine allemand précise qu'en conditions de course, Mercedes estime que Ferrari a l'avantage et son propre moteur est deuxième. Honda serait troisième, devant Renault. Les données de Red Bull placeraient aussi Ferrari en tête, devant Honda, Mercedes et Renault.

Cyril Abiteboul n'est pas d'accord sur le niveau du moteur Renault, qui aurait dépassé la barre des 1000 chevaux cette année : « Selon nos mesures, Ferrari et nous, nous avons le meilleur moteur en course, » a déclaré le directeur de Renault Sport Racing au magazine. « Puis vient Honda, et après seulement Mercedes. »

La hiérarchie entre les moteurs est difficile à établir

Il reste difficile de quantifier la puissance des moteurs, surtout en raison de la multiplicité des facteurs à prendre en compte. Un moteur peut avoir le meilleur couple, et un autre peut apporter la meilleure vitesse de pointe. Les appuis aérodynamiques ont aussi une influence sur la performance globale. Les équipes font des mesures grâce aux données GPS mais elles n'ont pas de certitude.

« La puissance du moteur est difficile à déterminer, » a précisé Andy Cowell, directeur technique moteur de Mercedes, à Auto Motor und Sport, en évoquant différentes « variables » qui compliquent les comparaisons, comme l'utilisation du DRS ou l'état des pneus. Les performances sur un tour et dans des relais longs sont également différentes. Red Bull estime par exemple que Honda doit encore progresser en qualifications.

Le seul point sur lequel les équipes semblent s'accorder est l'avantage de Ferrari sur les trois autres motoristes, dont les performances seraient très proches. Le V6 italien a d'ailleurs été au coeur des débats dans la deuxième partie de la saison. Une directive technique a été publiée à Austin au sujet de l'utilisation du débitmètre, et une autre à Interlagos, à propos de l'utilisation des liquides de refroidissement. Les rivaux de Ferrari ont perçu une perte de vitesse de pointe mais la Scuderia a démenti tout changement.

Sur le même thème :
- Honda a dépassé les attentes de Verstappen
- Honda aura plus de mal à progresser en 2020
- Ferrari a prouvé la légalité de son V6 selon Binotto
- Ferrari explique sa perte de vitesse de pointe
- Hamilton pense que Ferrari a le meilleur V6
- Hamilton sent que Honda a parfois l'avantage
- Mercedes perçoit un changement chez Ferrari
- Brawn surpris par les soucis de Ferrari

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)3

mardi 10 décembre 2019 à 22:26 hmmm dit : Dans une autre entrevue Cyril prétend même que Renault possède le PU le plus puissant en course, devant Ferrari même... On dirait qu'il n'est plus d'accord avec ses propres propos...

lundi 09 décembre 2019 à 17:58 atypik dit : En admettant que le bloc Renault soit le plus puissant l'équipe n'en tire aucun avantage la remarque est innoportune et mal venue.

lundi 09 décembre 2019 à 11:04 CarCircus dit : Je crois que le V6 Honda aura son mot à dire la saison prochaine, pour ce qui est du Renault, ils sont loin du compte, le compromis puissance-fiabilite pas du tout optimal, Ferrari entretien le doute, et Mercedes reste polyvalent.