Publié le 13/12/2019 à 12:30

F1 - Statistiques 2019 : Les chiffres de la saison

F1 - Statistiques 2019 : Les chiffres de l'année

Retrouvez tous les chiffres de la saison 2019 de Formule 1 : statistiques révélatrices, fins de séries, nouveaux records...

1

Lando Norris, Alexander Albon et George Russell ont fait leurs débuts en F1.

1

Charles Leclerc a décroché sa première pole, à Sakhir, et décroché son premier succès, à Monza. Jamais un Monégasque n'avait obtenu de si bons résultats en F1. Leclerc avait 21 ans, cinq mois et 15 jours à Bahreïn, ce qui a fait de lui le deuxième plus jeune poleman de l'histoire derrière Sebastian Vettel, qui avait 21 ans, deux mois et 11 jour en Italie en 2008.

1

Charles Leclerc est devenu le plus jeune pilote Ferrari à s'imposer à Spa, à 21 ans, 10 mois et 16 jours. Le record appartenait à Jacky Ickx, qui avait 23 ans, six mois et six jours à Rouen-Les-Essarts en 1968. Leclerc est le troisième plus jeune vainqueur de l'histoire derrière Max Verstappen, âgé de 18 ans, sept mois et 15 jours à Barcelone en 2018, et Sebastian Vettel, qui avait 21 ans, deux mois et 11 jours à Monza en 2008. En enchaînant un deuxième succès consécutif à Monza, Leclerc est devenu le premier pilote à gagner ses deux premières courses dans deux courses consécutives depuis Lewis Hamilton en 2007.

1

Pierre Gasly a décroché son premier podium, à Interlagos, et il a réalisé son premier meilleur tour, à Shanghaï. Plus aucun Français n'avait réalisé ces performances depuis Romain Grosjean, à Spa en 2015 pour le podium et à Barcelone en 2012 pour le meilleur tour.

1

Le podium du Grand Prix du Brésil a été le plus jeune de l'histoire avec une moyenne de 23 ans, huit mois et 13 jours entre Max Verstappen, Pierre Gasly et Carlos Sainz. Le précédent record datait de Monza 2018. Sebastian Vettel, Heikki Kovalainen et Robert Kubica avaient une moyenne de 23 ans, 11 mois et 16 jours. A Interlagos, Pierre Gasly est devenu le plus jeune Français à décrocher un podium, à 23 ans, neuf mois et 10 jours, en faisant mieux que Jean Alesi, âgé de 25 ans et neuf mois à Phoenix en 1990.

1

La première ligne du Grand Prix d'Autriche était la plus jeune de l'histoire de la Formule 1. Charles Leclerc et Max Verstappen avaient une moyenne de 21 ans et 265 jours.

1

Au Red Bull Ring, Antonio Giovinazzi est devenu le premier Italien à entrer dans les points depuis Vitantonio Liuzzi à Yeongam en 2010.

2

Seulement deux pilotes sont entrés en Q3 à toutes les courses cette année, Lewis Hamilton et Valtteri Bottas.

2

Sebastian Vettel a été battu par Charles Leclerc au championnat. Ce n'est que la deuxième fois qu'un équipier le devance, après Daniel Ricciardo en 2014, chez Red Bull.

2

A Shanghaï, pour la 1000ème course de l'histoire du championnat du monde de F1, cinq équipes se sont réparties les 10 premières places sur la grille, avec à chaque fois les deux équipiers à chaque ligne. Cela ne s'était produit qu'à Marina Bay en 2011 par le passé.

3

De Spa à Marina Bay, Ferrari a enchaîné trois succès, ce que la Scuderia n'avait plus connu depuis 2008. Elle avait alors réalisé une série de quatre succès, à Sepang, Sakhir, Barcelone et Istanbul.

4

A Monaco, quatre pilotes avec un moteur Honda sont entrés dans les points. Le motoriste japonais n'avait réalisé cette performance qu'à Silverstone en 1987, alors que six pilotes marquaient des points à cette époque. Honda avait  alors réalisé un quadruplé. A Hockenheim et à Interlagos, Honda a placé des pilotes de deux équipes sur le podium, une première depuis Adelaïde 1998, avec Alain Prost et Ayrton Senna, qui roulaient pour McLaren, devant Nelson Piquet, alors chez Lotus. Honda n'avait plus eu deux pilotes sur un même podium depuis Estoril 1992, avec Gerhard Berger et Senna.

4

De Spa à Sotchi, Charles Leclerc a signé quatre poles consécutives. Plus aucun pilote Ferrari n'avait réalisé cette performance depuis Michael Schumacher entre Monza 2000 et Interlagos 2001. La Scuderia a enchaîné six poles entre Spa et Mexico. Elle n'avait plus fait aussi bien depuis les six poles de Suzuka 2006 à 2007, réalisées par Felipe Massa et Kimi Räikkönen.

5

Mercedes a débuté la saison avec cinq doublés, du jamais vu dans l'histoire de la F1, sauf si l'on exclut les 500 miles d'Indianapolis de la saison 1952. Cette année, les six premières courses disputées avec des F1 avaient vu Ferrari réaliser un doublé à chaque fois. Mercedes n'avait plus réalisé une série de cinq doublés depuis Austin 2015 à Melbourne 2016. L'équipe n'avait fait aussi bien sur une même saison qu'une seule fois, de Sepang à Monaco en 2014.

6

Lewis Hamilton a remporté son sixième titre. Il n'est plus qu'à un sacre du record détenu par Michael Schumacher.

- Hamilton décroche son sixième titre

6

Mercedes a remporté le titre des pilotes pour la sixième année consécutive, ce qui n'avait jamais été réalisé jusque là. Ferrari avait enchaîné cinq titres en 2000 et 2004. Mercedes a décroché son sixième titre des constructeurs consécutif. L'équipe égale la performance réalisée par Ferrari de 1999 à 2004.

- Un sixième titre historique pour Mercedes

7

Max Verstappen a signé sa première pole à Budapest. Cela a fait de lui le quatrième plus jeune poleman de l'histoire, à 21 ans, 10 mois et quatre jours, mais aussi, paradoxalement, le septième pilote qui a le plus attendu, en raison de son début de carrière très jeune. Il a signé cette pole à sa 93ème course. Mark Webber est le pilote qui a décroché sa première pole le plus tard, à son 131ème Grand Prix. Cette pole était aussi la première de Honda depuis Jenson Button à Melbourne en 2006.

8

Le point marqué par Robert Kubica à Hockenheim a été son premier depuis Yas Marina 2010. Huit ans, huit mois et 14 jours se sont écoulés entre ces deux courses. Jamais un pilote n'avait dû attendre si longtemps entre deux arrivées dans les points. Le record était vieux de 50 ans : Lucien Bianchi a attendu sept ans 11 mois et sept jours entre Spa 1960 et Monaco 1968.

9

Tous les pilotes ont été classés au Grand Prix d'Autriche. Cela ne s'est produit que neuf fois dans l'histoire du championnat.

9

Mercedes a décroché neuf doublés cette année, soit un de plus que sur les deux saisons précédentes réunies.

9

Yas Marina, Lewis Hamilton a mis fin à une série de neuf courses sans pole. Il n'avait jamais passé plus de sept courses sans poles depuis le début de la domination de Mercedes en 2014. Sa plus mauvaise série a été de 26 courses, entre Montréal 2010 et Yeongam 2011.

10

Mercedes a débuté l'année avec huit victoires consécutives. Seule McLaren a fait mieux, avec 11 victoires en 1988. Mercedes a réalisé une série de 10 victoires, en comptant celles à Interlagos et Yas Marina en 2018. L'équipe allemande a égalé sa meilleure série, réalisée deux fois auparavant, entre Monaco 2016 et Marina Bay 2006 puis entre Suzuka 2015 et Sotchi 2006. McLaren conserve le record de victoires consécutives avec les 11 succès de Jacarepagua 1988 à Spa 1988, les courses qui ouvraient la saison 1988.

11

Lewis Hamilton a remporté 11 courses. Il a égalé son meilleur total sur une saison, déjà atteint en 2014 et 2018.

- Statistiques 2019 : Victoires, poles, podiums...

13

Le succès de Max Verstappen au Red Bull Ring a permis à Honda de décrocher son premier succès depuis Budapest 2006, grâce à Jenson Button. Le constructeur avait alors sa propre équipe.

21

George Russell a battu Robert Kubica dans chacune des 21 séances de qualifications. Il est le seul pilote à avoir toujours devancé son équipier cette année.

- Statistiques 2019 : Les duels entre équipiers

33

Lewis Hamilton a fini la saison sur une série de 33 arrivées consécutives dans les points, débutée à Silverstone en 2018. Il égale le record, qui lui appartenait déjà. La précédente série a été de Suzuka 2016 au Paul Ricard 2018. Son abandon au Red Bull Ring en 2018 sépare les deux séries, ce qui signifie qu'il a marqué des points 66 fois dans les 67 dernières courses.

46

L'abandon des pilotes Ferrari à Interlagos a mis fin à une série de 46 arrivées dans les points pour la Scuderia. Elle avait débuté à Sepang en 2017.

53

A Shanghaï, Kimi Räikkönen a mis fin à une série de 53 qualifications en Q3, entamée à Hockenheim en 2016. A Montréal, c'est une série de 79 entrées en Q2 qui a pris fin. Elle avait débuté à Silverstone en 2015.

67

Les cinq premiers à l'arrivée du Grand Prix d'Allemagne roulaient pour cinq équipes différentes, ce qui ne s'était plus produit depuis Monaco 2016, 67 courses plus tôt.

120

McLaren a retrouvé le podium au Brésil, grâce à Carlos Sainz. L'équipe a dû attendre 120 courses, son précédent podium remontant à Melbourne 2014. Elle n'avait jusque là jamais dû attendre plus de 36 courses. Sa pire série avait été entre Buenos Aires 1979 et Jarama 1981. McLaren a bénéficié d'une pénalité à Interlagos, comme à Melbourne en 2014, où Jenson Button avait récupéré la troisième place après une pénalité pour Daniel Ricciardo. Kevin Magnussen s'était classé au deuxième rang dans cette course.

122

Aucun pilote doté d'un moteur Mercedes ou Ferrari n'a été classé parmi les trois premiers à Interlagos, une première depuis Austin 2013, 122 courses plus tôt. Renault avait réalisé un triplé.

148

Lewis Hamilton a battu le record de courses menées cette année. Il l'a porté à 148, six de plus que Michael Schumacher.

177

Nico Hülkenberg a quitté la F1 après 177 Grands Prix sans être jamais monté sur le podium. Aucun pilote n'a disputé autant de course que lui sans se classer parmi les trois premiers. Il devance Adrian Sutil, qui a disputé 128 Grands Prix.

413

Lewis Hamilton a marqué 413 points, un nouveau record. Le précédent record appartenait déjà à l'Anglais et il datait de 2018, avec 408 points. Hamilton a marqué 75,6% des points possibles cette année. Il a fait mieux trois fois, en 2014, 2015 et 2018. Son meilleur ratio a été en 2015, avec 80,2% des points possibles.

Sur le même thème :
- Statistiques 2019 : Les moteurs utilisés
- Statistiques 2019 : La grille de départ de l'année
- Le top 10 des pilotes... selon les pilotes
- Le classement des pilotes selon les patrons d'équipes

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez