Publié le 17/12/2019 à 16:33

F1 - Bakou 2018 : Ricciardo était furieux contre Red Bull

F1 - Bakou 2018 : Daniel Ricciardo était furieux après l'accrochage

« Allez vous faire ******. » Daniel Ricciardo raconte sa colère après l'accrochage avec Max Verstappen à Bakou en 2018, qui a influencé son départ de Red Bull.

Au Grand Prix d'Azerbaïdjan 2018, Daniel Ricciardo et Max Verstappen se sont accrochés en s'affrontant en piste. Plus d'un an plus tard, cet épisode marque encore Ricciardo, qui était très en colère envers Red Bull après l'accident. Il avait doublé Verstappen dans la première partie de la course, mais le Néerlandais avait repris l'avantage dans les stands. Ricciardo s'attendait à ce que son équipier lui rende la position mais Red Bull n'a pas souhaité le faire. 

« J’étais déjà furieux (avant l'accrochage), » a déclaré l’Australien dans Beyond the Grid, le podcast officiel de la F1. « Je me disais "Les mecs, j’ai énormément travaillé, je l’ai doublé et maintenant il se retrouve devant moi, je pense que vous allez me laisser repasser devant." Donc j’ai demandé par radio mais mon ingénieur a dit "Non, tu te bats avec Max", ce qui signifiait qu’il n’y aurait pas de consigne. Il fallait le doubler à nouveau. »

Ricciardo a donc attaqué Verstappen et ils se sont accrochés. Sur le moment, Ricciardo se disait que l'équipe avait mal géré la situation et qu'elle avait obtenu ce qu'elle méritait.

« Il y avait assez de place, il a fermé la porte et nous avons eu le contact, » explique-t-il. « Sincèrement, au moment de l’accrochage, je me suis dit "Quelle importance ?" Ils le méritaient, c’est vraiment ce que je me disais. Je n’étais pas triste. J’avais perdu des points et j’étais surtout en colère. Je vais le dire maintenant : je me suis surtout dit "Allez vous faire ******". Je pense que tout le monde l’a vu arriver. »

Ricciardo a jugé l'accrochage de Bakou décisif

Après l'accrochage, Red Bull a estimé que les torts entre les deux pilotes étaient partagés mais Ricciardo n’était pas de cette opinion. « Je ne pense pas que c’était 50-50, » précise-t-il. « J’avais encore pas mal d’amertume après. »

Ricciardo précise que c’est « certainement dans la semaine suivante » qu’il a pris la décision de quitter Red Bull. Il définitivement fait le choix de partir pour Renault durant l'été mais d'autres moments, comme sa victoire à Monaco, ont failli le pousser à rester.

« A Monaco, un mois après, en étant au plus haut possible, je me suis dit "Oh, j’étais dans l’émotion à Bakou, nous verrons...", » précise Ricciardo. « Mais c’est sûr que j’ai eu du mal à passer à autre chose après Bakou. »

L'incident n'a pas eu de conséquences sur la relation entre Ricciardo et Verstappen : « Nous sommes vites passés à autre chose, parce qu’au final, nous nous respectons, » précise Ricciardo. « Nous savons que cela peut arriver. Nous respections la volonté de chacun de se battre. »

Sur le même thème :
- Pour Brawn, Ricciardo était un « passager »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez