Publié le 18/12/2019 à 14:36

F1 - Renault va-t-elle « sacrifier » la saison 2020 ?

F1 - Renault va-t-elle « sacrifier » la saison 2020 pour préparer 2021 ?

Alain Prost pense que Renault doit bien répartir ses ressources entre les saisons 2020 et 2021. L'équipe est en pleine restructuration.

Renault espère franchir un cap en 2021, en profitant des gros changements du règlement. Les budgets vont être plafonnés en 2021 mais jusque là, les équipes restent libres de leurs dépenses. Les plus grosses équipes peuvent donc lourdement investir pour la nouvelle génération de monoplaces mais avec son budget plus limité, Renault doit trouver le bon équilibre entre 2020 et 2021. Alain Prost, conseiller du constructeur, pense que Mercedes, Ferrari et Red Bull peuvent tirer profit de la situation.

« Les top teams ont l'argent pour deux programmes, » a expliqué le quadruple champion du monde à Auto Motor und Sport. « Même s'ils font un développement assez normal pour 2020, leur budget pour 2021 est aussi gros que notre budget pour les deux années. »

Renault pourrait donc être tentée de placer très vite ses ressources sur le développement de la monoplace pour 2021 : « Ainsi, nous pourrions préparer 2021 presque dans les mêmes conditions que les top teams, » précise Prost. « C'est une très grosse opportunité pour nous. »

Prost estime que ce choix sera essentiel, mais que Renault ne peut pas se permettre de renoncer à 2020 : « Nous devons prendre une grande décision maintenant, » explique-t-il. « Une équipe comme Renault ne peut pas facilement renoncer à 2020 et sacrifier (cette saison) pour 2021. Nous sommes obligés d'être assez bons. »

Renault se restructure pour progresser

Renault a fait de gros progrès sur son moteur mais le châssis reste son point faible. Cyril Abiteboul, le patron de l'équipe, fait des changements dans le département technique avec pour objectif d'améliorer les performances en 2020. « McLaren a montré ce que l'on peut faire en restructurant l'équipe et avec de nouvelles personnes, » a précisé Abiteboul à Auto Motor und Sport. « Ils ont un an d'avance sur nos changements. »

Renault a récemment annoncé le départ de son directeur technique châssis, Nick Chester. Le nom de son successeur n'a pas été précisé mais Pat Fry, ancien responsable technique de McLaren, va arriver en 2020, et il pourrait prendre ce rôle.

Renault a également restructuré son département aérodynamique, avec le départ du responsable aérodynamique Peter Machin. Le poste a été repris par Dirk de Beer, ancien ingénieur de Williams. Vince Todd a été nommé responsable de l'aérodynamique adjoint en attendant l'arrivée d'un autre ingénieur en 2020. James Rodgers a de son côté changé de rôle pour passer d'aérodynamicien principal, en charge des voitures futures, à responsable du développement et de la performance aérodynamique.

En mai, Renault avait annoncé les recrutements de plusieurs ingénieurs dans ses usines châssis et moteur.

Sur le même thème :
- F1 2020 : Les 10 grandes questions de la saison
- Le moteur Renault va très peu évoluer en 2020
- Renault R.S.20 : Un lancement à l'Atelier Renault
- Renault pense être en avance sur ses rivales pour 2021
- Racing Point doit limiter son développement pour 2020
- McLaren doit-elle sacrifier la saison 2020 ?
- Esteban Ocon vise un podium avec Renault en 2020
- Renault explique les changements en interne
- Steiner pense que les top teams domineront en 2021

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)5

samedi 21 décembre 2019 à 21:21 L Ours dit : Ont va bien voir si les autres équipes vont rester à glandés à mon avis sa va plutôt resserrer le peloton et peut être une chance pour Williams de revenir dans la bataille

jeudi 19 décembre 2019 à 11:45 CHAPARRAL dit : Ils piloteront sur simulateur ! Pour être plus sérieux ,il faut surtout virer le type à la tête de l'écurie .

jeudi 19 décembre 2019 à 11:29 atypik dit : Mettre une équipe en stand-by pour une année c'est pas très grave pour le personnel on recycle en interne mais les pilotes ? Ricciardo et surtout Ocon encore une fois trompé n’accepteront pas une année sabbatique.

jeudi 19 décembre 2019 à 09:44 CHAPARRAL dit : Quelle équipe de bras cassés .....Que Clotilde mette fin à cette mascarade !

mercredi 18 décembre 2019 à 18:54 leon dit : Ligier est de retour pour une saison de transition . Pitoyable cette boite française , hélas .