Publié le 20/12/2019 à 09:48

Formule E Gen 3 : Une monoplace plus performante en 2022

Formule E Gen 3 : Une monoplace plus performante et plus légère en 2022

La FIA a lancé les appels d'offres pour le châssis et la batterie de la Formule E Gen 3, prévue pour 2022. Elle sera plus rapide, avec une recharge rapide.

La Gen2, la deuxième génération de monoplaces en Formule E, a été lancée pour la saison 2018-2019. Le championnat et la FIA préparent l'avenir et les appels d'offres pour la Gen3, qui sera introduite en 2022-2023. Trois appels d'offres ont été lancés, un pour le châssis, qui comprend le moteur avant, un pour la batterie et un pour les pneus. L'objectif est d'avoir une monoplace plus performante et plus légère, et d'apporter des technologies de recharge rapide sur la batterie.

« La FIA et le promoteur de la Formule E se sont mis d'accord sur les principales exigences du projet Gen3, » précise la fédération. « L'objectif est d'avoir une voiture de Formule E à la hauteur des ambitions du championnat et d'augmenter encore la valeur de divertissement pour les fans. Les nouvelles voitures seront plus performantes que les Gen2 actuelles, tout en étant plus légères et plus agiles pour conserver l'une des particularités de la Formule E, à savoir les courses urbaines. »

« Les voitures de la Gen3 illustreront également les améliorations constantes apportées au développement des véhicules électriques. Un des aspect important de la technologie incluse dans la Formule E de la prochaine génération sera la possibilité d'une charge rapide. S'il ajoute de l'intérêt du point de vue sportif, la réduction du temps de charge des véhicules électriques reste un facteur important pour l'amélioration de la mobilité électrique des utilisateurs de véhicules électriques au quotidien. »

Spark, McLaren et Michelin ont travaillé sur la Gen2

Chacune des deux premières générations de monoplaces a été prévue pour une durée de vie de quatre saisons. La Formule E Gen3 devrait rester trois ans. La Gen2, dont le véritable nom est Spark SRT05e, se caractérise par son apparence spectaculaire mais la FIA n'a pas donné de précisions sur l'aérodynamique de la Gen3.

La structure française Spark, fondée par Frédéric Vasseur, fournit le châssis et Michelin est le manufacturier de pneus depuis la création du championnat. Deux équipes de F1 différentes ont fourni les batteries : Williams pour la Gen1 et McLaren pour la Gen2.

Lors de la première saison de la Formule E, toutes les équipes avaient un moteur développé par McLaren. Les constructeurs ont leur propre moteur depuis la deuxième saison. Le but était de permettre ensuite aux équipes de concevoir leur batterie mais la Formule E y a renoncé à moyen-terme, pour éviter une escalade des coûts.

Sur le même thème :
- La Formule E Gen 2 EVO reportée et le budget divisé par deux
- La Formule E Gen2 EVO dévoilée [photos et vidéos]
- Première image de la prochaine Formule E
La Formule E va devenir un championnat du monde

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)2

vendredi 20 décembre 2019 à 17:01 samousse99 dit : j'ai été voir ça en vrai ne vous dérange pas c'est bidon c'est vraiment pas beau on dirait un circuit électrique TCR

vendredi 20 décembre 2019 à 13:19 leon dit : Je les prendrai au sérieux quand ils utiliseront à MONACO le circuit F1. Pour le moment ce ne sont que des tondeuses à gazon qui fournissent un job aux pilotes recalés de la F1 et qui enrichissent Fred VASSEUR et le promoteur .