Publié le 23/12/2019 à 18:57

F1 - Leclerc, un contrat à neuf millions d'euros par an ?

F1 - Charles Leclerc, un salaire de neuf millions d'euros par an ?

Charles Leclerc aurait presque triplé son salaire chez Ferrari en prolongeant son contrat jusqu'en 2024.

Ferrari a prolongé le contrat de Charles Leclerc jusqu'à la saison 2024. Le Monégasque est désormais le pilote de Formule 1 dont l'avenir est assuré le plus longtemps, pour cinq saisons, mais il n'est pas le mieux payé du plateau.

Selon la Gazzetta dello Sport, le précédent contrat de Leclerc, valable jusqu'à fin 2021, était d'environ trois millions d'euros par an. Des estimations chiffraient le montant à 3,5 millions d'euros cette année. Le nouveau contrat prévoirait un salaire de neuf millions d'euros par saison, soit près du triple, d'après le quotidien sportif italien.

Le salaire de Charles Leclerc reste loin de ceux de Lewis Hamilton et Sebastian Vettel, les pilotes les plus titrés du plateau. Le salaire de Hamilton serait de 39,8 millions d'euros par an et Vettel gagnerait 35,6 millions d'euros par saison. Hamilton gagnerait 10 millions d'euros supplémentaires grâce à ses partenariats.

Même si Leclerc a devancé Vettel au championnat en 2019, et qu'il a gagné deux courses contre une pour l'Allemand, le palmarès de Vettel explique la différence, avec quatre titres et 53 victoires.

Leclerc représente l'avenir de Ferrari

La prolongation de Charles Leclerc assure sa présence chez Ferrari pour cinq saisons, une durée très rare en Formule 1. La Scuderia montre clairement que Leclerc est son pilote d'avenir.

Il reste à savoir qui sera l'équipier de Leclerc à partir de 2021. Sebastian Vettel sera en fin de contrat après la saison 2020. L'Allemand n'a pas révélé de quoi son avenir sera fait. Des rumeurs évoquent régulièrement une retraite, voire un retour chez Red Bull, l'équipe avec laquelle il a conquis ses plus grands succès.

Lewis Hamilton et Max Verstappen sont également libres pour 2021. Des rumeurs évoquent un intérêt de Ferrari pour Hamilton mais la Scuderia a minimisé la portée des discussions avec le sextuple champion du monde. L'option Verstappen semble peu probable puisque Louis C. Camilleri, le directeur général de Ferrari, n'a pas du tout apprécié les remarques du Néerlandais sur le V6 italien cette année.

Sur le même thème :
- Jusqu'à quand les pilotes sont-ils sous contrat ?
- Ferrari SF1000 : Toutes les photos

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)1

lundi 23 décembre 2019 à 22:45 SAXO Kit-Car 96 dit : Seb si il se secoue pas la marmite il est cuit grillé ,quand même indécent ces sommes