Publié le 27/12/2019 à 14:42

F1 - Sergio Pérez espérait de plus gros progrès en 2019

F1 - Racing Point n'a pas fait assez de progrès en 2019 selon Sergio Pérez

Sergio Pérez espérait plus de progrès dans une « année de transition » pour Racing Point. Il est ambitieux pour la saison 2020.

Racing Point a pris la septième place du championnat en 2019, pour sa première saison après son rachat par Lawrence Stroll et ses associés. Sergio Pérez estime que cette saison a été difficile pour son équipe. Le Mexicain a confié à Auto Motor und Sport que le changement d'actionnaire a « clairement eu une influence » sur la saison de Racing Point.

« C'était une année de transition, » précise Pérez. « Nous le savions dès le début. Nous étions en retard (au moment du rachat). On peut faire des ajustements, mais cela reste difficile parce que la saison est très longue. »

Le retard pris dans le développement en 2018 a obligé Racing Point à débuter l'année avec une monoplace très proche de la Force India de la saison précédente. Elle a évolué avec d'importantes nouveautés à Hockenheim puis à Marina Bay, mais elles n'ont pas été suffisantes.

« Nous n'avons pas autant progressé que ce que nous voulions, » reconnaît Pérez. « Nous ne pouvons pas nous en satisfaire. Nous étions tout simplement trop en retard, et il y en avait trop à rattraper. Mais nous avons fait beaucoup de choses pour l'an prochain. »

Racing Point vise la quatrième place en 2020

Sergio Pérez espère que Racing Point pourra retrouver le niveau des meilleures saisons de Force India. Les nouveaux actionnaires ont beaucoup investi, avec une nouvelle usine en construction. Racing Point est ambitieuse pour la saison prochaine et Pérez pense que l'équipe peut « aborder 2020 avec confiance » : « Nous voulons finir à la quatrième place, » annonce-t-il. « C'est notre principal objectif. »

Les pilotes Racing Point ont souvent décroché de meilleurs résultats en course qu'en qualifications en 2019. Pérez estime que l'une des clés pour progresser sera d'améliorer les performances de la monoplace sur un tour.

« Notre rythme de course était prometteur, » souligne Pérez. « Nous devons conserver cette force en 2020. La voiture était très dure à piloter sur un tour en 2019. Nous devons commencer par cet aspect. La voiture avait une très bonne aérodynamique (mais) elle ne fonctionnait que dans une fenêtre très étroite. »

Sur le même thème :
- Racing Point RP20 : Une présentation en Autriche
- F1 2020 : Les 10 grandes questions de la saison
- Racing Point doit limiter son développement pour 2020
- Lance Stroll doit progresser en qualifications
- Racing Point pourrait devenir Aston Martin

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez