Publié le 31/12/2019 à 16:54

F1 - Comment la F1 cherche des supporters sur le numérique

F1 - Comment la Formule 1 utilise le numérique pour gagner des supporters

La Formule 1 développe les initiatives sur le numérique, notamment avec Twitch et Netflix, pour séduire un nouveau public.

Depuis sa prise de contrôle de la Formule 1, il y a trois ans, Liberty Media a fait de gros efforts pour renforcer la présence du championnat sur le numérique. La F1 publie des vidéos de la saison en cours sur YouTube, Facebook et Twitter, ce qui n'existait pas auparavant. Les pilotes avaient même l'interdiction de publier certains contenus.

Cette présence sur internet a nécessité des investissements et à court terme, cela a provoqué une baisse de revenu pour les équipes. Frank Arthofer, le responsable du numérique de la F1, estime que la politique de Liberty Media porte déjà ses fruits.

« Je ne donnerai pas de chiffres, mais nous avons déjà prouvé que cela a du sens économiquement, » a déclaré Arthofer lors du sommet SportsPro OTT. « Il y a de nombreux exemples qui prouvent que ce modèle fonctionne et nous suivons ces exemples. »

La F1 a vu ses audiences augmenter sur les réseaux sociaux depuis que Liberty Media a apporté des changements.

La F1 veut trouver de nouveaux supporters

Pour séduire un public plus large, le championnat ne mise pas que sur ses comptes sur les différents sociaux, où des personnes déjà intéressées par la F1 font l'action de s'abonner. Un partenariat a été mis en place avec la plateforme de diffusion Twitch, surtout utilisée dans le monde du jeu vidéo. Le Grand Prix du Mexique a ainsi été diffusé gratuitement sur Twitch dans certains pays, avec les commentaires de joueurs très suivis sur la plateforme.

« Il ne s'agit pas que de nos plateformes, » explique Arthofer. « Il faut travailler avec d'autres plateformes. Travailler avec des plateformes ou des créateurs pour trouver de nouveaux supporters, au lieu de demander aux supporters de venir nous suivre sur Instagram, est probablement la meilleure façon de trouver un nouveau public. »

La Formule 1 veut aussi offrir du contenu aux supporters « très passionné » à travers F1 TV, son service de streaming, lancé en 2018. Ces différentes offres peuvent apparaître en concurrence avec les diffuseurs traditionnels, comme Canal + et TF1 en France, mais Arthofer pense que le développement du championnat sur le numérique créé un cercle vertueux.

« Nos partenaires diffuseurs ont de plus en plus conscience que ce genre de choses peuvent amener de l'intérêt pour le championnat, à travers nos activités marketing, » souligne Arthofer. « Au final, cela peut leur bénéficier (...). Il faut construire une base de supporters à long terme. Nous disons au diffuseurs que c'est important pour l'avenir du championnat, et au final, cela leur bénéficie. »

La série sur Netflix joue un rôle important

La Formule 1 a aussi cherché à diversifier son public à travers la série documentaire Formula 1 : Drive to Survive (Formula 1 : Pilotes de leur Destin en France), sur Netflix. En France, le documentaire a été le neuvième plus vu de l'année sur la plateforme. Arthofer estime que le programme a permis d'attirer un nouveau public, notamment aux Etats-Unis.

- Drive to Survive : Que nous apprend la saison 2 ?
- Drive to Survive : Netflix a mis la saison 2 en ligne

« Aux Etats-Unis, où Netflix a un peu moins de la moitié de ses abonnés, c'est probablement le plus gros outil pour trouver de nouveaux supporters, » précise-t-il. « (Les Etats-Unis) ont été l'un des plus gros marchés où nous avons trouvé de nouveaux supporters ces dernières années. »

La F1 souhaite donner une grande « indépendance éditoriale » à Netflix et à Box2Box, qui produit la série : « La série est, sur le plan éditorial, assez pure, » souligne Arthofer. « Les équipes et les pilotes ont permis de porter un regard authentique sur la vie dans une équipe. »

Les équipes ont pris conscience de l'intérêt de ces outils. La deuxième saison de Drive to Survive, qui sera mise en ligne sur Netflix début 2020, a vu Mercedes et Ferrari ouvrir leurs portes, alors que les deux équipes n'ont pas participé à la première saison.

Sur le même thème :
- Drive to Survive divise les pilotes de F1
- F1 TV va diffuser l'intégralité des essais de Barcelone
- F1 TV baisse sensiblement son tarif en France
- Drive to Survive saison 2 : La date de sortie annoncée
- La F1 va améliorer son Live Timing en 2020
- La F1 ne veut pas quitter les chaînes payantes
- Audiences : La F1 annonce les chiffres pour la saison 2019
- De plus en plus de spectateurs sur les Grands Prix
- La F1 confirme le départ de Bratches
- La F1 dévoile sa vision à long terme
- La F1 désigne un nouveau responsable des sponsors

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez