Publié le 08/01/2020 à 12:21

F1 2020 : Les 10 grandes questions de la saison

Les 10 grandes questions de la saison 2020 de Formule 1

Tour d'horizon des grands sujets de la saison 2020 de F1, entre les records de Lewis Hamilton, le niveau de Ferrari, les transferts, les nouveaux circuits...

La saison 2020 sera la dernière de la génération actuelle de monoplaces et le règlement évolue très peu. L'année pourrait cependant être animée. Lewis Hamilton peut battre de nouveaux records, Ferrari et Red Bull espèrent mettre fin à l'hégémonie de Mercedes, Sebastian Vettel va vivre une décision décisive, la lutte en milieu de classement s'annonce disputée et deux circuits intègrent le calendrier.

- F1 2020 : Le guide de Sport Auto est sorti !

Hamilton va-t-il battre les principaux records ?

Lewis Hamilton peut assoir un peu plus sa place dans l'histoire de la Formule 1, en remportant un septième titre historique. Il égalerait le record de Michael Schumacher. Hamilton peut aussi battre le record de victoires en 2020. Il débute l'année avec 84 succès, sept de moins que l'homme à qui il a succédé chez Mercedes.

Mercedes peut aussi battre des records. Depuis 2014, la firme à l'étoile a remporté les deux titres tous les ans. Aucune équipe n'a réussi une si bonne série dans l'histoire de la F1. Ferrari a enchaîne six titres constructeurs de 1999 à 2004, mais la Scuderia s'est arrêtée à cinq titres pilotes, grâce à Schumacher, de 2000 à 2004.

- Statistiques 2019 : Les chiffres de la saison
- Les records qui risquent d'être battus en F1 en 2020

Ferrari et Red Bull peuvent-elles inquiéter Mercedes ?

Toto Wolff, patron de Mercedes Motorsport, attend une saison plus disputée en 2020. Le règlement évolue peu, ce qui a tendance à resserrer les performances. En 2020, Ferrari et Red Bull ont plusieurs fois eu l'avantage, notamment dans la deuxième partie de la saison. Max Verstappen a fait du titre son objectif en 2020 mais son équipe devra gagner en régularité, comme Ferrari.

Présenté comme favorite après les essais privés en 2019, la Scuderia a dû attendre le Grand Prix du Belgique, le 13ème de l'année, pour s'imposer. Ferrari a manqué de performances mais de bons résultats lui ont échappé avec des soucis de fiabilité, notamment pour Charles Leclerc à Sakhir, ou des erreurs, comme le passage hors piste de Sebastian Vettel à Montréal. Si Mercedes maintient sa domination, le principal de Lewis Hamilton sera Valtteri Bottas. Le Finlandais a réalisé une bonne saison en 2019, après avoir déçu en 2018, mais pourra-t-il rivaliser avec son équipier toute une saison ?

- Mercedes envisagerait de vendre son équipe de Formule 1

Vettel joue-t-il sa dernière carte chez Ferrari ?

Sebastian Vettel a fait plusieurs erreurs en 2019 mais aussi en 2018. Il doit se relancer cette année. Le quadruple champion du monde s'apprête à disputer la dernière saison de son contrat et ses performances auront une grande influence sur son avenir. Il fera face à la concurrence de Charles Leclerc et Ross Brawn, le responsable de la compétition de la F1, attend un gros duel entre entre les pilotes Ferrari cette année.

Le Monégasque a impressionné durant sa première saison chez Ferrari, sa deuxième en Formule 1. Il a décroché ses deux premiers succès et il a devancé Vettel au championnat. L'Allemand n'avait été battu par un équipier qu'une seule fois en F1, en 2014 par Daniel Ricciardo, chez Red Bull. Leclerc va disputer une deuxième saison dans la même équipe, ce qu'il n'a jamais fait depuis ses débuts en monoplace. Il vient de prolonger son contrat jusqu'en 2024, ce qui montre qu'il représente l'avenir de Ferrari. Vettel devra trouver sa place dans ce contexte.

Qui va agiter le marché des transferts pour 2021 ?

Sebastian Vettel ne devrait pas être le seul pilote au coeur des rumeurs cette année. La majorité des pilotes sera en fin de contrat après 2020 mais certaines pièces du puzzle commencent à se mettre en place. Charles Leclerc a assuré son avenir chez Ferrari et Max Verstappen a prolongé chez Red Bull. A part eux, peu de pilotes ont un contrat après 2020 : Sergio Pérez est lié à Racing Point jusqu'en 2022 tandis qu'Esteban Ocon est sous contrat jusqu'à 2021 chez Renault, comme George Russell chez Williams.

Un jeu de chaises musicales pourrait débuter : Ferrari s'intéresserait à Lewis Hamilton, Valtteri Bottas et Daniel Ricciardo seront libre en fin d'année... Des changements sont possibles dans la plupart des équipes. Un retour de Pierre Gasly chez Red Bull en 2021 est même possible, si le Français réalise une bonne saison avec Toro Rosso. Romain Grosjean fait partie des pilotes dont l'avenir n'est pas défini après la saison 2020.

- Jusqu'à quand les pilotes sont-ils sous contrat ?

Honda est-il désormais parmi les meilleurs motoristes ?

Honda a fait de gros progrès depuis son retour en F1 en 2015. Après trois saisons difficiles avec McLaren et une année avec Toro Rosso, le motoriste s'est associé à Red Bull à partir de la saison 2019. Max Verstappen s'est imposé trois fois et il a devancé les pilotes Ferrari au championnat. Le V6 Honda lui permettra-t-il se mesurer à Mercedes en 2020 ?

Les performances entre les motoristes ont convergé ces dernières années mais pour jouer le titre, Honda devra encore progresser dans la fiabilité, pour respecter le quota de moteurs et éviter des pénalités. En 2019, les pilotes Red Bull ont utilisé cinq moteurs, deux de plus que ce que permet le règlement. Des progrès seront aussi nécessaires sur le châssis de Red Bull, qui n'est peut-être plus autant la référence qu'au début des années 2010.

- Statistiques 2019 : Les moteurs utilisés
- Qui a le meilleur moteur en Formule 1 ?
- F1 2020 : Comment fonctionnent les pénalités moteur ?

Qui remportera la lutte en milieu de classement ?

Mercedes, Ferrari et Red Bull devraient encore avoir l'avantage en 2020. La quatrième place sera convoitée par de nombreuses équipes. McLaren espère réduire l'écart mais Renault se doit de réagir après une saison 2019 en dessous des attentes. Le constructeur a restructuré son département technique ces derniers mois. Racing Point pourrait de son côté bénéficier de la hausse de son budget et l'équipe a pour objectif de reprendre la quatrième place, conquise par Force India en 2016 et 2017. Toro Rosso, qui a égalé son meilleur résultat au championnat en 2018, pourrait aussi s'inviter dans la lutte.

Pour chacune de ces équipes, qui ont des moyens plus limités que les top teams, les gros changements du règlement 2021 représentent une grosse opportunité, mais aussi un dilemme : elles devront choisir le bon moment pour basculer leurs ressources sur 2021 puisque le traditionnel transfert de données d'une saison à l'autre sera assez limité.

Qui aura le pouvoir chez Renault ?

En 2020, Renault espère décrocher les premiers podiums depuis son retour. Esteban Ocon, recrue du constructeur français, et Daniel Ricciardo ont affiché cet objectif. Renault espère que l'arrivée d'Ocon permettra de lancer une nouvelle dynamique et une émulation avec Ricciardo, qui a eu l'avantage sur Nico Hülkenberg en 2019. Le Français est attendu après une année au poste de réserviste de Mercedes.

Ocon est l'un des rares pilotes du plateau à ne pas avoir à se préoccuper de son avenir en 2020, puisqu'il est sous contrat jusqu'à fin 2021, avec une troisième année en option. S'il prend l'avantage sur Ricciardo, il incarnera l'avenir de Renault en Formule 1.

Hanoï et Zandvoort offriront-ils un bon spectacle ?

Deux circuits intègrent le calendrier 2020 : Hanoï, au Viêt Nam, et Zandvoort, aux Pays-Bas. Le Grand Prix du Viêt Nam sera une véritable nouveauté, au coeur de la ville et avec une partie permanente. Le tracé de Hanoï offre trois lignes droites, dont une très longue, et un dernier secteur plus sinueux. Les lignes droites devraient faciliter les dépassements.

Le Grand Prix des Pays-Bas devrait être un succès populaire grâce à Max Verstappen, mais il reste à savoir si ce sera un succès sportif. Zandvoort fait son retour après avoir accueilli la F1 jusqu'en 1985 et le tracé est réputé pour ses dépassements difficiles. Des modifications ont été apportées et le dernier virage aura un banking spectaculaire, avec une inclinaison plus forte qu'à Indianapolis. 

- Les travaux avancent à Hanoï et Zandvoort
- Les horaires des Grands Prix de F1 en 2020

Haas et Williams vont-elles se relancer ?

Haas a connu une saison difficile. Des nouveautés lancées à Barcelone n'ont pas apporté les progrès espérés et même si Romain Grosjean a immédiatement cernés des difficultés, l'équipe n'a réagi qu'au début de l'été, en testant à nouveau la monoplace dans la configuration du début d'année. Haas n'a jamais réussi à corriger ses problèmes. L'équipe pense avoir identifié ses soucis, mais l'équipe américaine pourra-t-elle redevenir une prétendante régulière au top 10 ?

Williams est de son côté l'équipe la moins performante du plateau depuis deux ans, alors qu'elle était la troisième force en 2014 et 2015. L'équipe dominatrice des années 1990 doit se relancer en 2020 mais elle a conscience qu'elle a besoin de temps, surtout face à une compétition très resserrée dans le milieu de classement.

Quelle sera l'influence des pneus sur le spectacle ?

Pour la première fois depuis son arrivée en F1, Pirelli proposera les mêmes pneus que l'année précédente. Le manufacturier avait développé une gamme pour la saison 2020 mais les équipes ont préféré conserver les pneus 2019. Elles utiliseront donc un produit qu'elles connaissent très bien, ce qui pourrait changer la façon dont elles aborderont la saison. L'amélioration des performances pourrait cependant poser des problèmes. Pirelli pense que les gommes développées pour 2020 auraient permis de mieux encaisser des forces plus fortes.

Pirelli va aussi vivre une année importante dans le développement des gommes pour 2020, les premières au format de 18 pouces.

- Pourquoi les équipes vont garder les pneus 2019
- Pirelli prédit des courses « moins imprévisibles » en 2020

Sur le même thème :
- F1 2020 : Ce qui change dans le règlement technique
- F1 2020 : Où suivre le championnat à la TV et en streaming ?
- F1 2020 : La date de sortie et les nouveautés du jeu vidéo
- F1 TV baisse sensiblement son tarif en France
- Drive to Survive : Que nous apprend la saison 2 ?
- Drive to Survive : Ce que l'on sait de la saison deux
- Le calendrier des essais et des présentations

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez