Publié le 13/01/2020 à 10:45

Esteban Ocon moule son baquet dans la Renault [vidéo]

VIDEO. Renault dévoile les coulisses de l'arrivée d'Esteban Ocon dans l'équipe, d'abord avec le moulage de son baquet.

Esteban Ocon va faire son troisième passage chez Renault en 2020. Il était lié à l'équipe lorsqu'elle s'appelait Lotus, en tant que membre du programme de pilotes Gravity. Il a ensuite rejoint Mercedes, qui l'a placé chez Renault en 2016, au poste de pilote d'essais, avant ses débuts chez Manor. Ocon revient comme titulaire cette année, et Renault a publié une vidéo montrant le moulage de son baquet à l'usine d'Enstone, visiblement tournée avant les essais de Yas Marina en 2019.

Esteban Ocon mesure 1m86, ce qui fait de lui le pilote le plus grand du plateau, avec Alexander Albon. Les grands pilotes ont parfois plus de mal à prendre place dans une F1 mais durant sa première visite à Enstone, les membres de Renault ont expliqué à Ocon qu'ils avaient déjà dû résoudre ce problème pour Nico Hülkenberg, qui mesure 2cm de moins. Ocon a précisé avoir eu des soucis au niveau des genoux par le passé.

Des ajustements à faire

Lors de sa deuxième visite à l'usine, Ocon a pu découvrir le baquet : « C'est le plus léger que j'ai jamais vu, » a-t-il indiqué. Il a ensuite travaillé sur les détails de sa position au volant. Ce processus est très important. Le pilote doit être dans une position parfaite : s'il bouge ou si des parties des baquets ne sont pas adaptées, les forces encaissées une fois en piste peuvent provoquer des douleurs, voire des contusions.

« Faites que ça aille, faites que ça aille, faites que ça aille ! » s'amuse un membre de Renault quand Ocon manque dans la monoplace. « C'est plutôt bon, » précise Ocon une fois dans la voiture, avant de préciser que le baquet est « peut-être un peu serré » au niveau de l'os la hanche : « Il faut peut-être l'ouvrir un peu, » ajoute-t-il. « Ce n'est pas un gros souci. » Ocon estime que « tout le reste va bien, » notamment au niveau des épaules. Ocon montre ensuite l'endroit du baquet où il souhaitait un changement. Un membre de Renault fait une marque sur le baquet... et pas seulement : « Tu touche plus mon doigt que le baquet ! » s'amuse Ocon. « Tu colories mon doigt ! »

Ocon a pu découvrir la Renault

Esteban Ocon a ensuite mis son casque et l'appuie-tête a été posé. Renault a précisé qu'un appuie-tête plus épais pouvait être construit mais que le règlement laissait assez peu de marge à ce niveau. « Cela se passe très bien et je suis impatient d'essayer la voiture ! » a déclaré Ocon après ce processus.

Esteban Ocon a déjà pu faire des essais pour Renault à Yas Marina, après la fin de la saison. Il a jugé ces essais très utiles pour être immédiatement à l'aise pour les séances de février, réduites à six journées cette année, contre huit habituellement.

Sur le même thème :
- Renault R.S.20 : Un lancement à l'Atelier Renault
- Wolff pense qu'Ocon aurait pu souffrir face à Hamilton
- Ocon a failli remplacer Hamilton après une nuit blanche
- Ocon vit une année « difficile mentalement »
- Esteban Ocon vise un podium avec Renault en 2020
- Ricciardo attend une rivalité positive avec Ocon en 2020
- Renault attend un gros duel interne en 2020
- Ocon veut apporter son expérience à Renault
- Ocon ne reviendra pas chez Mercedes en 2021
- Renault s'engage dans la durée avec Ocon

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez