Publié le 15/01/2020 à 11:46

Un Grand Prix en Arabie Saoudite dès la saison 2021 ?

Un Grand Prix en Arabie Saoudite à Jeddah dès la saison 2021 ?

Le Grand Prix d'Arabie Saoudite pourrait prendre forme dès la saison 2021 dans les rues de Jeddah. Le calendrier devrait continuer à s'allonger.

L'Arabie Saoudite accueille de plus en plus de compétitions de sport automobile. Le Dakar 2020 s'y déroule actuellement et depuis 2018, la Formule E se produit dans les rues de Dariya. Un Grand Prix d'Arabie Saoudite est évoqué depuis l'an dernier et selon le Daily Mail, le projet devrait bientôt aboutir.

Mise à jour : GP d'Arabie Saoudite : Un projet lancé à Qiddiya

Le pays pourrait payer 50 millions de livres (58,48 millions d'euros) par an pour avoir sa course dès la saison 2021. Un circuit pourrait être tracé dans les rues de Jeddah, la deuxième plus grande ville du royaume, pour l'édition 2021, avant qu'un circuit permanent ne soit construit pour la saison 2022.

Le Daily Mail précise que l'accord serait imminent et que le pétrolier Aramco, récemment devenue l'entreprise la plus riche au monde suite à son entrée en bourse, aurait déjà donné son accord pour être le sponsor titre du Grand Prix d'Arabie Saoudite.

Vers un calendrier à 24 courses ?

Le Grand Prix d'Arabie Saoudite pourrait trouver sa place au début de la saison, peut-être pour être couplé avec Bahreïn. En 2015, quand un projet à Dubaï était évoqué, l'émirat ne souhaitait voir trop de courses au Moyen-Orient, mais un porte-parole du circuit du Sakhir a précisé au Daily Mail qu'une épreuve en Arabie Saoudite pourrait être « complémentaire. »

L'un des problèmes pourrait être le manque de place au calendrier. Il y aura 22 courses en 2020, un record, avec l'arrivée du Grand Prix du Viêt Nam et du Grand Prix du Pays-Bas, et la suppression du Grand Prix d'Allemagne. Le règlement a été modifié pour préciser que le calendrier peut atteindre 25 dates, mais certains acteurs, pilotes comme patrons d'équipe, s'inquiètent de cette extension.

Le Grand Prix à Miami devrait également voir le jour en 2021 et le Panama réfléchirait à un Grand Prix. Liberty Media souhaiterait conserver toutes les courses organisées cette année, ce qui pourrait donner un calendrier à 22 dates en 2021. Les circuits de Barcelone, Interlagos et Shanghaï seraient tous en fin de contrat après la saison 2020. Interlagos pourrait céder sa place à Rio, en raison d'une volonté du Président brésilien.

La question des droits humains sera aussi au coeur des débats. La Fédération Internationale pour les Droits Humains (FIDH) a souligné la « situation désastreuse des droits humains » en Arabie Saoudite, à l'occasion du Dakar 2020.

Sur le même thème :
- Aramco devient sponsor de la F1
- La F1 pourrait faire son retour à Indianapolis
- Jusqu'à quand les circuits sont-ils engagés ?
- Les marchés sur lesquels la F1 veut se développer
25 courses : Binotto n'est « pas convaincu »
- Des pilotes contre l'allongement du calendrier
- Un 22ème GP aura des conséquences logistiques
- Calendrier F1 2020
- Calendrier des essais 2020

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)4

mercredi 15 janvier 2020 à 20:00 leon dit : Why not des GP dans les paradis fiscaux : iles vierges , jersey , andorre, ile de Man , malte ,bahamas ? Après tout , on a bien déjà Monaco et Singapour

mercredi 15 janvier 2020 à 17:39 atypik dit : La conformité pour faire oublier ses travers.

mercredi 15 janvier 2020 à 14:49 Juju dit : Bravo ! Liberty Media portera décidément bien mal son nom, au moment de toucher son chèque, tout en regardant ailleurs...

mercredi 15 janvier 2020 à 12:34 CHAPARRAL dit : Il semblerait que le Tour de France y fasse une étape prochainement ! Vive le pognon !