Publié le 28/01/2020 à 11:32

Jean-Eric Vergne a « pris la grosse tête » en F1

Jean-Eric Vergne a « pris la grosse tête » en Formule 1

Jean-Eric Vergne n'a « pas souri pendant trois ans » lorsqu'il était en F1. Le double champion de la Formule E a totalement modifié son approche.

Jean-Eric Vergne a disputé trois saisons en F1, chez Toro Rosso, avant de rejoindre la Formule E. Le Français a mal vécu des années là. Il pense que son approche était trop négative.

« Quand j'étais jeune, j'avais de l'énergie, » se souvient Vergne dans le programme All Access Area de la Formule E sur YouTube. « Je gagnais beaucoup de courses et des championnats. J'ai rejoint (Toro Rosso en F1) et la première année a été très difficile. Je pense que j'ai vraiment pris la grosse tête. »

« Je pensais que j'étais le roi, que j'allais tuer et battre tout le monde. La première année a vraiment été très dure pour moi. Les gens me voyaient comme une personne jamais négative, jamais heureuse, ce que j'étais en fait. J'ai mis trop de temps à comprendre qu'il fallait sourire. Je pense que je n'ai pas souri pendant trois ans. J'avais l'image du Français ronchon, ce que j'étais. »

« Quand j'ai reçu l'appel et qu'ils m'ont dit au revoir, c'était très difficile. C'était pendant l'été, j'étais avec ma famille, et c'était comme si une bombe m'appelait pour me dire que tous mes rêves s'envolaient. »

Vergne ne se sentait pas lui-même en F1 : « Durant toutes mes années en Formule 1, c'était "mange comme ça, dors comme ça, fait tant de sport par jour, dis ça, ne dis pas ça, sois comme ça, ne sois pas comme ça, ne ris pas, souris". Tu es comme un robot. Et quand tu es dans la voiture, je ne dirais pas que tu ne prends pas de plaisir, mais tu n'es as toi-même. »

Vergne a mis du temps à changer d'approche

Jean-Eric Vergne a fait ses débuts en Formule E trois semaines seulement après son dernier Grand Prix en Formule 1. Il a signé la pole dès sa première course mais il a dû attendre son 31ème départ pour décrocher son premier succès dans la catégorie. Entre temps, Vergne a totalement changé d'approche.

« Quand j'ai quitté la F1, je n'avais plus d'argent, » explique-t-il. « J'ai été idiot avec mon argent, j'ai tout dépensé. Je ne gagnais pas énormément d'argent avec Red Bull. Ce n'était pas énorme. J'avais l'impression d'être millionnaire et j'ai tout dépensé. »

« C'était le bon moment pour tout remettre à plat dans ma vie. Il m'a fallu au moins deux ans pour revenir à la normale, pas à une vie normale, mais à une mentalité normale. Durant mes deux premières années en Formule E, j'étais vraiment dans un état d'esprit très négatif et j'ai attiré des choses très négatives. »

Vergne a changé d'approche avec Techeetah : « C'est là que les choses ont tourné en ma faveur. J'ai perdu ma confiance et personnes n'attendait rien de moi. J'ai pu vraiment travailler avec l'équipe. »

Jean-Eric Vergne a remporté le titre lors des deux dernières saisons en Formule E. Il est le seul pilote à avoir plus d'un titre dans la catégorie.

Sur le même thème :
- Vergne pense qu'il avait le rythme pour gagner
- Vergne avait perdu confiance en lui

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez