Publié le 28/01/2020 à 12:45

Rolls-Royce : toujours plus de ventes, et de sur-mesure

Rolls-Royce : record de vente et de personnalisation en 2019

Les ventes annuelles de Rolls-Royce ont augmenté de 25% en 2019. Tous les véhicules ou presque ont été personnalisés.

Insensible aux agitations du monde tel le passager arrière d'une Rolls-Royce Phantom sur le coussin de velours de sa suspension pneumatique, le marché du luxe continue à croître. Rolls-Royce, justement, annonce avoir battu en 2019 son record de ventes de l'année précédente. Le constructeur britannique a franchi le cap des 5.000 ventes annuelles pour la première fois en 116 ans d'existence. Ses livraisons ont crû partout ; l'Amérique du Nord demeure le premier marché de la firme devant la Chine et l'Europe.

Ses 5.152 voitures vendues en 2019 représentent 25% de hausse par rapport aux 4.107 véhicules écoulés en 2018, année qui avait déjà vu la marque progresser de 22% en douze mois. Le Cullinan, premier SUV orné de la Spirit Of Ecstasy lancé fin 2018, a porté cette croissance. Rolls-Royce s'attend toutefois à ce que la demande pour ce mastodonte se stabilise cette année. En outre, la Ghost lancée en 2009 a été récemment retirée du marché. Sa remplaçante sera présentée mi-2020 et commercialisée au quatrième trimestre de cette année. L'absence du modèle au catalogue durant la majeure partie de l'année devrait avoir un impact négatif sur les ventes.

Toutes uniques, ou presque

Outre ses ventes, Rolls-Royce a battu un autre record en 2019 : celui du nombre de véhicules personnalisés via son département Bespoke. Selon le constructeur, la quasi-totalité des 5.152 voitures vendues en 2019 y a eu droit.

Il s'agit pour certaines d'éditions limitées comme la Ghost Zenith Collection, pour d'autres de variations uniques créés à l'initiative du constructeur comme la Wraith Eagle VIII, et pour d'autres encore d'autos dotées d'une finition réalisée sur-mesure pour un client comme le Cullinan orange de Michael Fux. Le développement de la personnalisation pourrait continuer en 2020.

A lire aussi :
Bentley : retour à la rentabilité, avenir assuré chez VW ?

Photo de Maxime K

posté par :
Maxime K

Réagissez