Publié le 03/02/2020 à 09:38

Honda bloquerait le retour d'Alonso à Indianapolis

Indianapolis : Honda refuserait un retour de Fernando Alonso chez Andretti

Honda refuserait que Fernando Alonso fasse son retour chez Andretti Autosport pour les 500 miles d'Indianapolis 2020.

Fernando Alonso pourra-t-il faire son retour aux 500 miles d'Indianapolis en 2020 ? L'Espagnol en a fait l'un de ses principaux objectifs cette année et il était dans des discussions avancées avec Andretti, l'une des meilleures équipes de l'IndyCar, avec qui il a disputé l'épreuve en 2017, en association avec McLaren et Honda.

Alonso de retour à Indianapolis avec McLaren SP

Honda est toujours le motoriste d'Andretti et selon Racer, le constructeur japonais s'oppose à un retour d'Alonso dans l'équipe. Le magazine américain précise que la décision a été prise la semaine dernière, mais il n'en donne pas la raison.

Alonso a eu une relation tendue avec Honda lorsque le constructeur motorisait McLaren. Ses critiques sont restées dans les mémoires, notamment lorsqu'il a qualifié le V6 Honda de « moteur de GP2 » en pleine course à Suzuka, un circuit que possède le motoriste.

Alonso a par ailleurs de forts liens avec Toyota, grand rival de Honda. L'Espagnol a remporté les deux dernières éditions des 24 Heures du Mans avec Toyota. Il est aussi devenu champion du monde d'endurance 2018-2019 avec le constructeur et il a disputé le Dakar 2020 dans un Toyota Hilux.

Quelle option pour Fernando Alonso ?

Si la décision de Honda se confirme, le programme de Fernando Alonso devrait évoluer. Racer précise qu'Andretti souhaitait aligner Alonso aux 500 miles d'Indianapolis mais aussi sur plusieurs courses sur des circuits routiers. S'il veut s'aligner à Indianapolis, Alonso devra désormais trouver une équipe sous contrat avec Chevrolet, le seul autre motoriste engagé en IndyCar.

L'option la plus évidente est McLaren SP. La formation anglaise s'est associée à Schmidt Peterson pour avoir son équipe à plein temps en IndyCar à partir de la saison 2020. Alonso n'a cependant plus de liens avec McLaren depuis la fin de l'année 2019. Penske et Ed Carpenter Racing, habituées à briller aux 500 miles d'Indianapolis, n'ont pas prévu d'aligner de voiture supplémentaire.

Fernando Alonso a tenté de participer deux fois aux 500 miles d'Indianapolis. En 2017, quand il était chez McLaren en F1 et que Honda en était le motoriste, sa voiture était conjointement engagée par Andretti, McLaren et Honda. Alonso a brillé, en menant une partie de l'épreuve avant de devoir abandonner en raison d'une casse moteur.

La deuxième tentative d'Alonso, en 2019, s'est beaucoup moins bien déroulée. Il s'est engagée avec McLaren, qui s'est associée à Carlin. Il a eu des essais difficiles, avec un accident, et il n'est pas parvenu à se qualifier. McLaren a rencontré une incroyable série de déboires. L'équipe n'avait pas de volant pour les premiers essais et elle a perdu du temps à cause d'une voiture peinte dans la mauvaise teinte d'orange. Alonso avait déclaré qu'il pourrait revenir sans McLaren.

Sur le même thème :
- Les 500 miles d'Indianapolis 2020 décalées au mois d'août
- Alonso revient à Indianapolis pour « gagner la course »
- Alonso réfléchira à un retour en F1 après Indianapolis
Fernando Alonso fait deux tonneaux sur le Dakar [vidéo]
- Drive to Survive saison 2 : La date de sortie annoncée
- Toutes les infos sur les 500 miles d'Indianapolis 2020

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)4

mercredi 05 février 2020 à 20:09 SAXO kitcar-96 dit : c'est fort possible qu'il puisse prendre la place de romain chez Haas écurie parfaitement adéquat pour ce génie des pistes 😑😆

lundi 03 février 2020 à 13:36 leon dit : Forget not qu'il s'est fait aussi viré de TOY qui en avait soupé de ses carices de diva .

lundi 03 février 2020 à 13:08 atypik dit : Que ça serve de leçon à l'autre bavard du plateau Verstappen qui s'est bien lâché face à Renault puis Ferrari l'an passé.

lundi 03 février 2020 à 12:12 leon dit : Normal .