Publié le 10/02/2020 à 12:34

La F1 corrigera les failles règlementaires plus vite en 2021

La Formule 1 corrigera les failles règlementaires plus vite en 2021

Le règlement 2021 permettra de corriger des failles règlementaires immédiatement, ce qui n'est pas possible actuellement.

Le règlement 2021 va provoquer de profonds changements sur les F1. Comme avec toute nouvelle règlementation, des équipes pourraient exploiter des failles dans la rédaction du texte pour trouver des solutions efficaces mais contraires à l'esprit voulu par les régulateurs. Le règlement 2021 permettra de corriger ces failles, grâce à un nouveau mode de gouvernance.

- Le nouveau règlement de la F1 repoussé à 2022

Actuellement, un changement de règlement en cours d'année nécessite un accord unanime de la part des équipes. Une seule d'entre elles peut donc bloquer une mesure qui nuirait à ses intérêts. En 2021, une majorité qualifiée devrait suffire, ce qui permettra d'ajuster les règlements beaucoup plus rapidement selon Ross Brawn, le responsable de la compétition de la F1.

« Par le passé, le mode de gouvernance faisait que toutes les équipes devaient être d'accord pour un changement (en cours d'année), » a précisé Brawn au site officiel de la F1. « Nous travaillons sur un mode de gouvernance permettant des changements à beaucoup plus court terme que maintenant. »

Les failles seront corrigées plus rapidement

Le but de la Formule 1 est d'éviter l'exploitation de failles règlementaires, un domaine où Ross Brawn était pourtant un expert quand il était directeur technique, chez Benetton et Ferrari, puis patron d'équipe, chez Honda, BrawnGP et Mercedes.

« A l'avenir, quand une faille règlementaire sera exploitée, elle pourra être comblé à la course suivante, ce qui est impossible aujourd'hui, » explique l'Anglais. « Avec le double diffuseur de Brawn (l'un des éléments qui a aidé BrawnGP, aujourd'hui Mercedes, à dominer en 2009, et dont des équipes contestaient la légalité), trois équipes l'avaient, donc il a été maintenu, mais si une équipe trouve une solution jamais été vue, ou jamais imaginée, et qu'elle va à l'encontre du principe recherché (par le règlement), la gouvernance permettra d'y mettre fin, s'il y a un soutien suffisant de la part des autres équipes. »

« C'est une philosophie totalement différente. »

L'équilibre sera difficile à trouver

Ross Brawn pense que cette nouvelle gouvernance permettra d'éviter des solutions technique qui vont à l'encontre de l'esprit du règlement, sans pour autant empêcher l'émergence d'idées innovantes.

« Une bonne idée exploite le règlement dans le cadre qui était autorisé, » explique-t-il. « Si quelqu'un trouve une idée qui joue sur les mot, ou qui est une interprétation jamais souhaitée (par le régulateur), le principe est corrompu. Quelle est la possibilité ? Soit faire avec pendant un an, et avoir un élément qui nuit à bonne compétition, ou apporter un changement (de règlement), qui rétablit la compétition au niveau qu'elle devrait avoir. »

Brawn souhaite éviter une « certaine hypocrisie » dans l'interprétation des règlements et un « championnat remporté grâce à une faille règlementaire » mais il assure que le but n'est pas de « pénaliser quelqu'un qui a une bonne idée. » La frontière entre ces deux notions pourraient être difficile à trouver : « C'est subjectif, » concède l'Anglais. « Mais si une virgule est au mauvais endroit dans le règlement et qu'un avocat peut l'interpréter autrement, est-ce une bonne idée ? Je ne crois pas. »

Sur le même thème :
- Ferrari va conserver son droit de veto
- Tous les détails du règlement 2021
- Le calendrier des essais et des présentations
- F1 TV va diffuser l'intégralité des essais de Barcelone
- Drive to Survive saison 2 : La date de sortie annoncée
- F1 2020 : Les 10 grandes questions de la saison
- Calendrier F1 2020

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez