Publié le 13/02/2020 à 21:04

Rebellion quitte l'endurance, Peugeot perd son partenaire

Rebellion quitte l’endurance, Peugeot perd son partenaire pour les 24H du Mans

Rebellion a annoncé son départ de l'endurance à la fin de la saison du WEC, ce qui laisse Peugeot sans partenaire pour son retour.

Le retour de Peugeot aux 24 Heures du Mans se fera sans Rebellion. Le constructeur s'était associé à Rebellion en décembre dernier mais l'équipe suisse a finalement décidé de se désengager de l'endurance à la fin de la saison actuelle du WEC, en juin prochain. Peugeot va devoir modifier les contours de son programme mais son retour n'est pas remis en cause.

« Nous sommes actuellement dans la phase initiale de construction technique du projet WEC et nous prenons acte de la décision de Rebellion, qui nous conduit à modifier la configuration de notre dispositif opérationnel à l'horizon 2022, » explique Jean-Marc Finot, directeur de Peugeot Motorsport. « Leur décision ne remet nullement en question le programme de Peugeot en endurance. »

« Nous poursuivons nos travaux avec enthousiasme, dans une configuration recentrée avec notre partenaire TOTAL, pour concevoir une voiture qui fera la fierté de la marque Peugeot et qui sera en parfaite adéquation avec sa transition énergétique. »

Rebellion change de stratégie

Rebellion s'est servi de l'endurance pour faire la promotion de son activité principale, l'horlogerie. L'équipe suisse est actuellement la plus grande rivale de Toyota en LMP1 et elle s'est même imposée aux 6 Heures de Shanghaï en 2019.

« Le sport automobile a été une formidable ressource pour Rebellion, » déclare Alexandre Pesci, Président deRebellion Corporation. « Les circuits ont été des vitrines exceptionnelles et une caisse de résonance importante pour notre marque auprès d'un public très large. Les retours sur investissement de ces activités dans le business du sport automobile ont été plus que satisfaisants. Nous nous laissons le temps de redéfinir les contours de notre activité, mais les effets de cette décision seront immédiats pour le RACING dès la fin de la saison WEC. Ce ne sont pas des décisions faciles à prendre et sommes attristés de ne pouvoir tenir nos engagements passés pour les années à venir. »

Cette décision fait suite à un changement de stratégie de communication chez l'horloger : « La stratégie de la Marque Rebellion Corporation doit changer ! » estime Calim Boudhadra, directeur général de Rebellion Corporation. « Les 24H du Mans 2020 seront notre dernière course et nous mettrons un point d'honneur à terminer l'aventure sur une note positive, et enrichir un palmarès déjà excellent. Nous remercions nos partenaires de nous avoir fait confiance et d'avoir relevé, ensemble, tant de défis avec l'esprit rebelle. En tant que team privé, nous sommes fiers d'avoir écrit une page du sport automobile. Je suis persuadé de la réussite future du challenge de la marque Peugeot en WEC, que je regrette de ne pas être en mesure d'accompagner. »

Rebellion aura deux prototypes pour sa dernière participation aux 24 Heures du Mans. En plus de la N°1 habituellement confiée à Bruno Senna, Gustavo Menezes et Norman Nato, une deuxième voiture sera engagée, la N°13, pour Romain Dumas, Nathanaël Berthon et Louis Delétraz.

Sur le même thème :
- 24 Heures du Mans 2020 : Les engagés
- Quel avenir pour les Hypercars aux 24 Heures du Mans ?
- Hypercar : Aston Martin met son projet en pause
Rebellion domine les Toyota à Austin
Le système de qualifications revu en 2020
- Un nouvel horaire de départ en 2020

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez