Publié le 17/02/2020 à 09:51

Pourquoi la Williams FW43 reste basée sur la voiture de 2019

Williams FW43 : Pourquoi la voiture reste basée sur celle de 2018

La Williams FW43 conserve le concept de base de la FW42, pourtant peu performante. L'équipe anglaise explique ce choix.

La Williams FW43 a été dévoilée ce lundi. L'équipe anglaise a vécu une saison décevante avec la FW42 mais la nouvelle voiture conserve le même concept de base, que Williams a cherché à améliorer.

« L'équipe à l'usine a énormément travaillé sur le développement de la voiture pour la saison 2020, » souligne Doug McKiernan, directeur de la conception chez Williams. « Nous avons consacré beaucoup de temps à la compréhension des problèmes de la FW42 et nous avons choisi avec attention les parties de la voiture à développer, celles qui nous apporteraient le plus de performances avec nos ressources. Le principal concept derrière la FW43 est une continuité du développement de la FW42, sans de changement de concept fondamental. Le facteur le plus important est que nous sommes sur la bonne voie pour corréler nos outils de conception et ce que les données de la piste nous disent. »

Conserver le concept de la FW42, la monoplace la moins performante du plateau en 2019, peut paraître surprenant mais cela a permis à Williams de se concentrer sur des détails, notamment dans l'aérodynamique

« La décision de conserver une partie de l'architecture de la FW42 signifie que nous avons investi moins de ressources dans le développement de nouveaux concepts, ce qui a donné plus de marge d'optimisation à l'équipe de conception, et cela se voit dans le packaging et le détail des pièces, » estime Adam Carter, chef ingénieur de Williams. « En conservant des paramètres clés, nous avons pu avoir un développement continu dans l'aérodynamique, afin de maximiser l'efficacité des ressources. En abordant les essais hivernaux est la saison, l'essentiel sera de progresser par rapport à nos rivaux, avec la volonté de conserver notre fiabilité. »

Des progrès déjà identifiés sur la FW43

Le développement de la Williams FW43 s'est bien déroulé selon l'équipe. Williams a surtout cherché à corriger les faiblesses mécaniques et des aspects comme le refroidissement ou le freinage.

« Le développement a été bon en soufflerie, et nous avons identifié des progrès dans l'efficacité du refroidissement, » précise Doug McKiernan. « L'équipe a corrigé les soucis mécaniques que nous avons rencontré en 2019, sur les freins et le poids de la voiture. Nous avons fait des progrès dans ce domaine et nous allons continuer à travailler sur ça durant la saison. »

Williams mesure déjà les améliorations : « Dans la conception et le développement de la FW43, les initiatives mises en place pour trouver des performances dans tous les domaines du département technique sont évidentes, » explique Adam Carter. « C'est bien de voir ce travail commencer à porter ses fruits. »

« Cette semaine, nous allons nous concentrer sur nos performances sur un tour, sur notre rythme dans les relais longs et les impressions des pilotes sur notre niveau et sur ce que nous devons faire. L'équipe, en piste est à (l'usine de) Grove, vont se plonger dans tous les aspects des essais pour nous assurer d'être dans la meilleure situation possible avant la première course en Australie. »

Sur le même thème :
- Le calendrier des essais et des présentations
- Russell reprend confiance au volant avec la Williams FW43
- Williams pique des ingénieurs à Red Bull et Renault
- F1 TV va diffuser l'intégralité des essais de Barcelone
- Drive to Survive : Que nous apprend la saison 2 ?
- F1 2020 : Les 10 grandes questions de la saison
- Calendrier F1 2020

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)1

jeudi 05 mars 2020 à 13:49 Upsylon_666 dit : Le nez est à peine moins moche que celui de 90% des autres monoplaces, sauf qu'on y a installé un gros support devant le cockpit...