Publié le 19/02/2020 à 19:00

Bugatti dévoile trois projets abandonnés [photos]

Bugatti : ces 3 projets qui ne verront jamais le jour [diaporama]

Ces trois Bugatti ont été étudiées en vue d'une carrière qui leur a finalement été refusée. Pour quelle raison? Pas pour leur manque de sex-appeal en tout cas !

Sport Auto a eu le privilège de visiter le studio de design de Bugatti. L'occasion pour le constructeur de Molsheim de révéler l'existence de 3 concepts abandonnés. Notre envoyé spécial, Robert Puyal, nous dévoile les spécificités de ces modèles. Sur le trio, seule l'Atlantic 2015 a été jusqu'au stade de prototype.

Bugatti Veyron Barchetta

> Rêvons Veyron

Tout ce qui nous reste de cette Bugatti "possible", ce sont ces dessins rouges, beau support au rêve. Imaginez la puissance du W16, soit, même à l'époque, 1000 chevaux, sans toit ni pare-brise. Une Veyron de l'extrême, décapitée comme un vulgaire Spider Renault, une Barquette Échappement, une Lotus Two-Eleven ou une Radical, mais avec quatre fois plus de cylindres, plus quatre turbos... Les journalistes auto auraient enfin dû inventer un mot nouveau pour qualifier les sensations et remplacer "décoiffant". Restée à l'état de projet, cette machine de l'extrême était la première contribution à la marque du styliste Achim Anscheidt. Une série limitée était envisagée, à des prix très supérieurs à ceux de la Veyron "de série" (deux millions). Il aurait fallu casquer pour cette Bugatti Veyron Barchetta !

Bugatti W16 Coupé "Rembrandt"

> Plus noir que noir

Même le nom de cette W16 Coupé "Rembrandt" n'est pas clair. Cette machine, dont l'étude a été poussée plus loin que la Barchetta, jusqu'à la création d'images virtuelles, aurait dû être la véritable Voiture Noire. Aujourd'hui, l'équipe lui donne le surnom de Rembrandt, prénom flamand qui était celui du fils aîné d'Ettore. La voiture aurait porté son W16 à l'avant. Également dessinée (ou supervisée) par Anscheidt, elle reprend l'avant de la Barchetta, avec l'entrée d'air ovalisée, loin du fer à cheval et décline une silhouette sculptée dans chaque détail. À son arrivée à la tête de l'entreprise, Stephan Winkelmann a beaucoup aimé le projet mais, pragmatique, il n'a retenu que l'idée romantique de faire revivre la Voiture Noire sur la base technique d'une Chiron. Quel dommage...

Bugatti Atlantic 2015

> Rêve presque éveillé

À côté de sa très grande sœur, la Bugatti Atlantic 2015 paraît presque raisonnable. Et c'est un crève-cœur car cette fois, nous sommes en présence d'une vraie voiture, qui ne demande qu'à démarrer pour courir beaucoup plus loin que dans nos rêves. Un prototype, certes, mais qui semble prêt à la production et qui n'a d'ailleurs été arrêté que de justesse avant une vraie présentation au Salon de Genève 2016, dans le contexte du Dieselgate, catastrophique pour le groupe VW (propriétaire de Bugatti). La machine est d'autant plus crédible qu'elle utilise des éléments mécaniques existants, le V8 4 litres qui développe à l'époque 507 chevaux sous le capot des Bentley (autre marque du groupe). Sans doute aurait-il été plus puissant dans l'Atlantic, mais l'auto avait de toute façon d'autres particularités pour justifier un prix très proche du million d'€ (qui en aurait fait le modèle d'accès de la marque !). Comme toute Bugatti moderne, elle est constituée d'une coque carbone (par endroits apparente, juste magnifique) et ses portières reprennent la belle cinématique testée sur la VW XL1. Et surtout, elle est belle à tomber...

Photo de Robert Puyal

posté par :
Robert Puyal

Réagissez

Commentaire(s)2

jeudi 20 février 2020 à 14:30 Scargo dit : Rembrandt Bugatti, artiste sculpteur, fils de Carlo, frère cadet d'Ettore donc oncle des 3 filles et des 3 fils d'Ettore... Robert Puyal: "pas doué" dirait ma petite fille de 2 ans.

jeudi 20 février 2020 à 12:02 Chap dit : Vous pouvez informer le stagiaire que Rembrandt n'est évidemment pas le prénom du fils d'Ettore ("Jean", cela vous dit quelque chose ?) mais celui de son frère, sculpteur célèbre à l'origine de la mascotte sur les Royale. Mais pour cela il aurait fallu se renseigner.