Publié le 20/02/2020 à 15:55

La Renault R.S.20 corrige plusieurs faiblesses

La Renault R.S.20 corrige plusieurs faiblesses selon Alain Prost

Alain Prost estime que la Renault R.S.20 est plus stable en entrée de courbe, ce qui était une faiblesse en 2019. Il voit une nouvelle ère pour Renault.

Les premiers essais de la Renault R.S.20 ont été encourageants. Esteban Ocon n'a jamais ressenti autant d'adhérence dans une monoplace et Daniel Ricciardo sent des progrès depuis 2019. Alain Prost estime que Renault a corrigé ses faiblesses.

« Hier, ils étaient tous les deux satisfaits des progrès que nous avons faits sur le châssis, avec une meilleure stabilité, notamment à l'entrée, ce qui était l'un des défauts de la voiture, » a expliqué le quadruple champion du monde et conseiller de l'équipe sur INFOSPORT+ (vidéo). « Après, le développement va commencer à partir de Melbourne, donc c'est plutôt un bon départ. »

« C'est un bon pas en avant. »

Une « nouvelle ère » pour Renault

Renault estime avoir terminé la reconstruction d'Enstone, son usine châssis, avec de nombreuses recrues et des outils modernisés. L'équipe a aussi modifié son département technique. Pat Fry est devenu directeur technique et Dirk de Beer a pris le poste de responsable de l'aérodynamique. Alain Prost estime que ce travail commence à porter ses fruits, ce qui sera utile en vue du règlement 2021.

« Depuis deux ou trois ans, il y a un nombre de gens incroyable qui sont arrivé à Enstone, le département châssis, » souligne Prost. « Il faut qu'ils s'intègrent. Nous avons aussi des changements dans le management technique depuis la fin de l'année. Nous entrons dans une nouvelle ère, une nouvelle phase. »

« La partie avant a beaucoup changé. Nous avons gardé le même châssis que l'an dernier, ce qui nous permet de (...) mettre beaucoup de ressources sur l'année prochaine. La partie aéro a beaucoup changé, elle donne déjà satisfaction, et la partie mécanique, qui ne se voit pas, qui a l'air de bien fonctionner. »

Alain Prost veut attendre de voir le comportement de la voiture avec plus d'adhérence et dans des conditions différentes, mais il est optimiste : « Nous sommes plutôt satisfaits. Dès que nous sommes dans une spirale positive, c'est un peu différent. »


Sur le même thème :
- Jour 2 : Barcelone : Räikkönen leader, Mercedes au coeur des débats
- Le calendrier des essais
- F1 TV va diffuser l'intégralité des essais de Barcelone
- Drive to Survive : Que nous apprend la saison 2 ?
- Canal + Formula 1 : Une nouvelle chaîne 100% F1
- F1 2020 : Les 10 grandes questions de la saison
- Calendrier F1 2020

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez