Publié le 27/02/2020 à 14:31

Découvrez le spectaculaire banking de Zandvoort [photos]

Le virage relevé de Zandvoort est finalisé [photos]

PHOTOS. Les travaux sont terminés sur le dernier virage de Zandvoort, qui aura un banking plus prononcé que le circuit d'Indianapolis.

Les deux circuits qui rejoignent le calendrier 2020 de la F1 sont prêts ! Les travaux sont terminés à Hanoï et des étapes importantes ont été accomplies dans la rénovation de Zandvoort, qui aura un tracé modifié pour le retour du Grand Prix des Pays-Bas. Les travaux sont terminés dans le banking du dernier virage.

- Un tour de Zandvoort modernisé avec Verstappen [VIDEO]

Ce virage a été incliné suite à une proposition de Niek Oude Luttikhuis, directeur technique de Zandvoort, en consultation avec Charlie Whiting, disparu il y a près d'un an et directeur de course à l'époque. Cette courbe porte le nom de Arie Luyendyk, le seul Néerlandais vainqueur des 500 miles d'Indianapolis. Zandvoort est allé plus loin qu'Indianapolis, avec une inclinaison de 18°, contre 9,2° pour le circuit américain. Le virage 3, Hugenholtz, a aussi un banking, moins prononcée.

L'entreprise italienne Dromo, qui a également travaillé sur la piste de Silverstone, s'est chargée des drapeaux. « Nous voulions que ce soit formidable sur le plan du pilotage, sans égal sur les autres pistes, » explique Jarno Zaffeli, fondateur de Dromo. « Le virage 14 est assez large, ce qui permettra de le prendre à fond, alors que la transition entre les virages 2 et 3 a une forte élévation et des changements d'inclinaison. L'horizon bouge, la perception évolue, on se sent compressé. C'est comme être dans un tire-bouchon, selon la trajectoire que l'on suit. »

Pirelli teste des pneus adaptés à ce virage

Cette semaine, Pirelli teste une construction spéciale de ses pneus aux essais de Barcelone, destinée à encaisser les forces inhabituelles attendues dans le banking de Zandvoort. Il n'est pas encore certain que ces pneus seront utilisés durant le week-end du Grand Prix des Pays-Bas.

Le virage relevé de Zandvoort devrait devenir la principale caractéristiques du circuit mais des changements ont été apportés à l'ensemble de la piste, pour la rendre plus spectaculaire. « Le défi sera vraiment élevé (dans le banking), parce que les voitures ne sont pas conçues pour encaisser un tel banking, donc les équipes devront s'y préparer, » explique Zaffelli. « Pas seulement au niveau des pneus, mais aussi avec les suspensions, le comportement avant les virages 2 et 3, puis le virage 4, qui demande un compromis dans les réglages, parce que si on veut être rapide dans cette partie, cela fera perdre du temps dans une autre. »

Dromo n'a pas travaillé seul sur le banking de Zandvoort. L'asphalte a été posé par une entreprise néerlandaise, KWA. Des barrières de SAFER, qui absorbent mieux les chocs et très présentes sur les ovales de la NASCAR et de l'IndyCar, ont été installées par la société américaine SmithFence, sur une longueur de 282 mètres. La société suisse Geobrugg a posé les grillages.

Photos : Geobrugg

Sur le même thème :
- Le calendrier des essais
- Verstappen impressionné par les bankings de Zandvoort
- Zandvoort va garder ses graviers
- Pirelli annonce les pneus pour Zandvoort et Montréal
- Les travaux avancent à Hanoï et à Zandvoort [vidéos]
- Vidéo : Un tour du circuit de Zandvoort
- F1 TV va diffuser l'intégralité des essais de Barcelone
- Drive to Survive : Que nous apprend la saison 2 ?
- Canal + Formula 1 : Une nouvelle chaîne 100% F1
- F1 2020 : Les 10 grandes questions de la saison
- Toutes les infos sur le Grand Prix des Pays-Bas 2020

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez