Publié le 29/02/2020 à 13:26

24 Heures du Mans 2020 : La liste des engagés

24 Heures du Mans 2020 : La liste des engagés dans les quatre catégories

La liste des engagés des 24 Heures du Mans 2020 a été annoncée. Les LMP1 n'ont jamais été si peu nombreuses et deux équipages féminins seront au départ.

Les engagés pour les 24 Heures du Mans 2020 sont connus. Cette édition sera la dernière avec les LMP1 hybrides, avant le lancement du règlement Hypercar. Toyota sera le seul grand constructeur dans la catégorie. Deux équipages 100% féminins seront présents, en LMP2 et en GTE Am.

Mise à jour : 24H du Mans 2020 : Le programme complet
Mise à jour : 24H du Mans : Nouvel horaire de départ et nouveau calendrier
Mise à jour : Les 24 Heures du Mans 2020 décalées au mois de septembre

L'Automobile Club de l'Ouest (ACO), organisateur de l'épreuve, a reçu 75 dossier d'inscription, pour 62 places. Certains équipages sont déjà intégralement connus mais l'ACO demande aux inscrits d'en confirmer un seul pour le moment.

LMP1

Toyota est le seul grand constructeur, face à Rebellion, qui quittera l'endurance après les 24 Heures du Mans, et les Ginetta, absentes de la dernière course à Austin. Chacune de ces équipes aura deux prototypes. Jamais la catégorie LMP1 n'a eu si peu d'engagés.

1. Rebellion-Gibson (Senna/Nato/Menezes)
3. Rebellion-Gibson (Dumas/Berthon/Délétraz)
5. Ginetta-AER LNT (Robertson)
6. Ginetta-AER LNT (Simpson)
7. Toyota (Conway/Kobayashi/Lopez)
8. Toyota (Buemi/Nakajima/Hartley)

LMP2

Les LMP2 restent nombreuses, avec des châssis ORECA, Ligier, Aurus, Dallara et Riley. L'Alpine Signatech, qui s'est imposée en 2019, est basée sur un châssis ORECA. L'équipage de Richard Mille sera 100% féminin, avec Sophia Flörsch, qui va rouler en F3 FIA cette année, Tatiana Calderón, pilote d'essais d'Alfa Romeo en F1, et Katherine Legge.

11. Ligier-Gibson Eurointernational (Tambay)
21. ORECA-Gibson DragonSpeed (Rojas/Cullen/Derani)
22. ORECA-Gibson United (Hanson/Albuquerque/di Resta)
24. ORECA-Gibson Nielsen (Noble)
25. ORECA-Gibson Algarve (Falb/Trummer)
26. Aurus-Gibson G-Drive (Rusinov)
28. ORECA-Gibson IDEC (Lafargue/Chatin/Bradley)
29. ORECA-Gibson Nederland (van Eerd/van der Garde/de Vries)
30. ORECA-Gibson Duqueine (Hirschi/Tereschenko/Gommendy)
31. ORECA-Gibson Panis (Jamin)
32. ORECA-Gibson United (Owen/Brundle/Van Uitert)
33. ORECA-Gibson High Class (Yamashita/Patterson/Fjordbach)
34. Ligier-Gibson Inter Europol Competition (Smiechowski/Binder)
35. Ligier-Gibson Eurasia (Van Gisbergen/Gaunt/Yamanaka)
36. Alpine-Gibson Signatech Alpine (Negrao/Ragues/Laurent)
37. ORECA-Gibson Jackie Chan DC (Tung/Aubry/Stevens)
38. ORECA-Gibson JOTA (Davidson/Da Costa/Gonzalez)
39. ORECA-Gibson SO24 -HAS By GRAFF (Allen/Cougnaud/Capillaire)
42. ORECA-Gibson Cool (Lapierre/Borga/Coigny)
45. Dallara-Gibson Thunderhead Carlin (Manchester)
47. Dallara-Gibson Cetilar (Lacorte/Belicchi/Sernagiotto)
48. ORECA-Gibson Performance Tech (Cassels)
49. Riley-Gibson Rick Ware (Ware)
50. ORECA-Gibson Richard Mille (Legge/Calderon/Flörsch)

Une LMP2 a également la place de projet innovant, par le passé connu sous le nom de Garage 56. Chacun des pilotes a un handicap.

84. ORECA-Gibson Association SRT41 ORECA-Gibson (Aoki/Ben Moussa/Bailly)

GTE Pro

Après les départs de Ford et BMW, quatre constructeurs sont engagés : Ferrari, vainqueur en 2019 avec AF Corse, Corvette, Porsche et Aston Martin.

51. Ferrari AF Corse (Pier Guidi/Calado/Serra)
63. Corvette (Garcia/Taylor/Catsburg)
64. Corvette (Gavin/Milner/Fassler)
71. Ferrari AF Corse (Rigon/Molina)
82. Ferrari Risi (Pla/Bourdais)
91. Porsche (Bruni/Lietz/Makowiecki)
92. Porsche (Christensen/Estre/Vanthoor)
93. Porsche (Tandy/Bamber/Campbell)
94. Porsche (Pilet/Jaminet/Andlauer)
95. Aston Martin (Thiim)
97. Aston Martin (Martin)

GTE Am

Le GTE Am accueille les mêmes constructeurs que le GTE Pro, à l'exception de Corvette. Ferrari est très représentée, avec 12 engagés sur les 20 retenus. Il y aura aussi un équipage 100% féminin, dans la Ferrari Iron Lynx, confiée à Manuela Gostner, Rahel Frey et Michelle Gatting.

52. Ferrari AF Corse (Ulrich/Görig/West)
54. Ferrari AF Corse (Flohr/Castellacci/Fisichella)
56. Porsche Project 1 (Perfetti/Cairolli)
57. Porsche Project 1 (Keating/Fraga/Bleekemolen)
61. Ferrari Luzich (Piovanetti)
62. Ferrari Red River (Grimes/Mowlem/Hollings)
65. Ferrari WeatherTech (MacNeil)
70. Ferrari MR (Ishikawa/Cozzolino/Beretta)
74. Ferrari Kessel (Cadei)
77. Porsche Dempsey Proton (Reid/Pera/Campbell)
80. Ferrari Hub Auto (Chen/Slade/Gomes)
81. Ferrari GEAR (Nielsen)
83. Ferrari AF Corse (Perrodo/Collard/Nielsen)
85. Ferrari Iron Lynx (Göstner/Frey/Gatting)
86. Porsche Gulf (Wainwright/Barker/Watson)
87. Ferrari JMW (Heistand)
88. Porsche Dempsey Proton (Preining)
90. Aston Martin TF (Yoluc/Eastwood/Adam)
98. Aston Martin (Aston Martin (Dalla Lana)
99. Porsche Dempsey Proton (Long)

Réservistes

L'ACO a également retenu 10 réservistes, qui décrocheront leur place si l'un des sélectionnés déclare forfait au cours des prochaines semaines.

55. Ferrari Spirit of Race (Cameron/Scott/Griffin) - GTE Am
4. CLM-Gibson ByKolles (Dillman) - LMP1
17. ORECA-Givson IDEC (Lafargue) - LMP2
20. ORECA-Gibson High Class (Magnussen) - LMP2
78. Porsche Proton (Olsen) - GTE Am
27. ORECA-Gibson DragonSpeed (Hedman/Hanley/Rosenqvist) - LMP2
60. Ferrari Iron Lynx (Schiavoni/Pianezzola/Piccini) - GTE Am
23. Ligier-Gibson Inter Europol Competition (Moore) - LMP2
89. Porsche Project 1 (Kolkmann) - GTE Am
96. Aston Martin (Hoshino/Fujii) - GTE Am

Sur le même thème :
- Quel avenir pour les Hypercars aux 24 Heures du Mans ?
Coronavirus : L'ACO « confiant » pour les 24H du Mans
Le système de qualifications revu en 2020
- Un nouvel horaire de départ en 2020
- Romain Dumas rejoint Rebellion pour les 24 Heures du Mans
- Hypercar : Aston Martin met son projet en pause
- Calendrier 2020-2021 du WEC

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)1

dimanche 01 mars 2020 à 12:31 Alain dit : Finalement ce sera la lutte en lmp2 qui sera la plus intéressante... Il faudra suivre ces 24h00 en zappant le lmp1meme s'il faut accorder du respect à Toyota et rébellion qui ont le mérite de rester fidèle à cette épreuve mythique. Espérons que l'hypercar va relancer le wec tellement plus sportif que la formule 1 et ses paillettes. Mais c'est pas gagné....