Publié le 04/03/2020 à 10:31

Accord Ferrari-FIA : Les équipes « choquées et en colère »

Accord Ferrari-FIA : Les équipes rivales « choquées et en colère »

L'accord secret entre la FIA et Ferrari au sujet du moteur italien surprend les équipes rivales. Toto Wolff souhaiterait que son contenu soit révélé.

Des équipes se sont interrogées sur la légalité du moteur Ferrari en 2019 et la FIA a publié plusieurs directives techniques en fin de saison. La semaine dernière, la fédération a annoncé avoir analysé dans le détail le V6 italien. Elle n'a pas livré ses conclusions et elle a annoncé un accord avec Ferrari, dont le contenu n'a pas été révélé.

Mise à jour : Les équipes s'unissent contre l'accord FIA-Ferrari
Mise à jour : Accord secret avec Ferrari : La FIA répond aux équipes
Mise à jour : Moteur Ferrari : Mercedes se retire du conflit

Selon Auto Bild, Toto Wolff, le patron de Mercedes Motorsport, à adressé une lettre à toutes les équipes qui n'ont pas un moteur Ferrari pour qu'elles s'unissent contre l'accord passé entre la FIA et la Scuderia. Wolff souhaiterait que les conclusions de l'enquête de la FIA soient rendues publiques.

Un patron d'équipe, qui souhaite garder son anonymat, à fait part de sa colère à Auto Bild : « Cette décision ouvre la porte à toutes les équipes, » a-t-il estimé. « Maintenant, tout le monde peut tricher librement une fois. C'est un scandale. » La BBC a de son côté interrogé plusieurs équipes. Elles n'ont pas également s'exprimer publiquement sur cet accord secret mais elles ont fait part de leur « surprise » et de leur « colère ».

L'accord FIA-Ferrari fait naître plusieurs interrogations

L'accord secret entre la FIA et Ferrari fait naître plusieurs interrogations dans le monde de la F1. Selon la BBC, les équipes ont principalement trois interrogations : l'absence de sanction signifie-t-elle que le moteur était conforme au règlement durant toute la saison ? Si tel est le cas, pourquoi ne pas l'avoir annoncé, pourquoi avoir eu recours à un accord et que contient-il ? Les équipes peuvent-elles faire confiance à la FIA si elle ne communique pas les conclusions d'une enquête ?

Auto Bild précise que les principaux soupçons des rivales concernaient la pompe à carburant et le débitmètre, qui mesure en permanence la quantité de carburant injectée dans le moteur. Fin 2019, la fédération a publié deux directives techniques. La première indiquait que contourner le débitmètre de carburant était interdit et la deuxième que des liquides de refroidissement ne pouvaient pas être utilisés comme carburant.

La FIA renforce ses contrôles pour la saison 2020. Elle impose désormais un second débitmètre.

Sur le même thème :
- Accord FIA-Ferrari : Todt aimerait révéler le contenu
- Moteur Ferrari : Renault explique ses soupçons
- Moteur Ferrari : Le Conseil Mondial soutient la FIA
- Red Bull fait-elle les frais de l'accord FIA-Ferrari ?
- Ferrari a prouvé la légalité de son moteur selon Binotto
- Ferrari explique sa perte de vitesse de pointe
- Ferrari s'agace des rumeurs sur son moteur
- Mercedes perçoit un changement chez Ferrari
- Le V6 Ferrari interrogerait ses rivaux
- Drive to Survive : Netflix a mis la saison 2 en ligne
- Drive to Survive : Que nous apprend la saison 2 ?
- Canal + Formula 1 : Une nouvelle chaîne 100% F1
- F1 2020 : Les 10 grandes questions de la saison
- Calendrier F1 2020

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez