Publié le 13/03/2020 à 12:36

GP d'Australie : Pourquoi la décision a pris autant de temps

GP d'Australie : Pourquoi la décision d'annuler la course a pris autant de temps

La F1 a dû discuter avec de nombreuses parties impliquées avant de décider d'annuler le Grand Prix d'Australie.

Le Grand Prix d'Australie a été annulé à deux heures du début de la première séance d'essais, en raison d'un cas de coronavirus dans l'équipe McLaren. La décision s'est faite attendre pendant 12 heures, entre l'annonce du retrait de McLaren et celle de l'annonce de l'annulation de la course.

- Le Grand Prix du Canada 2020 à son tour reporté en F1
- Coronavirus : Bakou reporte également sa course
- La F1 reporte les GP à Zandvoort, Barcelone et Monaco
- Coronavirus : Les GP de Bahreïn et du Viêt Nam reportés
- La F1 ignore quand la saison 2020 débutera

Ross Brawn, le responsable de la compétition de la F1, estime que ce délai était nécessaire. Dans une vidéo publiée par la F1, il liste « la consultation avec les équipes, la consultation avec les autorités médicales, la consultation avec la FIA, la consultation avec les promoteurs. »

La F1 a dû trouver un compromis, avec des opinions parfois divergentes entre les différentes parties impliquées : « Nous avons passé la nuit dernière à recueillir toutes les opinions, » a expliqué Chase Carey, le Président de la F1. « Comme vous pouvez l'imaginer, il y avait plusieurs opinions. Nous gérions la situation en temps réel, elle était très difficile, avec de nombreuses opinions. Est-ce qu'il y avait des divergences, oui, mais je pense que nous avons fait le bon choix, nous sommes tous d'accord sur le fait que nous avons pris la bonne décision. »

- GP d'Australie : Les équipes étaient très divisées
- GP d'Australie : Les débats n'étaient « pas du tout sains »

Une nuit de négociations

Les discussions se sont en plus déroulées de nuit à Melbourne, ce qui a compliqué la situation : « J'ai été debout toute la nuit, » précise Brawn. « J'ai dormi une heure, je me suis douché et je suis revenu sur le circuit. »

« J'étais au restaurant hier soir, quand nous avons reçu l'appel pour dire que nous avions un cas. Cela a débuté vers 21h30 et il était difficile de réunir les équipes. Cela prend du temps. Ce n'est pas une autocratie totale. Il y a de nombreux facteurs à prendre en compte. Je pense que nous avons fait un assez bon travail pour arriver au bon résultat. Il y a beaucoup de parties impliquées. »

« Nous discutions avec la FIA, qui était en Europe, avec Jean Todt (le Président de la FIA). Chase (Carey, le Président de la F1) était malheureusement dans un vol entre le Viêt Nam et ici. »

La situation a très vite changé

Il y a quelques jours, la F1 estimait que les conditions étaient réunies pour maintenir le Grand Prix d'Australie, mais la situation autour de la pandémie de coronavirus évolue très rapidement et le cas identifié chez McLaren, qui a placé 14 autres membres de son équipe en quarantaine, a changé la donne.

« Je pense que ce qui surprend tout le monde est la rapidité de l'expansion de ce problème et l'escalade du nombre de cas, » souligne Brawn, qui met en avant la situation en Italie : « Personne n'aurait pu s'y attendre ou l'anticiper. »

La F1 était en contact avec les autorités locales pour connaître les mesures à prendre si un ou plusieurs cas se déclaraient, mais il était impossible de planifier certains éléments : « Ce que l'on ne sait jamais, c'est à quoi ces cas seront associés, » explique Brawn. « Avoir un cas et 14 personnes isolées, cela met une équipe hors du jeu. Si cela avait un autre cas, nous ne savons pas si cela aurait eu autant de conséquences sur une équipe. »

Brawn est satisfait que le cas chez McLaren ait pu être détecté par les autorités de santé à Melbourne : « Les procédures ont fonctionné et il fallait prendre une décision, » résume-t-il.

Sur le même thème :
- Australie : Todt juge les critiques « extrêmement injustes »
- Coronavirus : Le point sur les courses annulées
- Ricciardo pense que la F1 a « joué avec le feu » à Melbourne
- Grosjean déçu de la gestion de la F1 face au coronavirus
- GP d'Australie : Les équipes soutiennent la décision
- F1 2020 : Où suivre le championnat à la TV et en streaming ?
- Drive to Survive : Netflix a mis la saison 2 en ligne
- Drive to Survive : Que nous apprend la saison 2 ?
- F1 2020 : Les 10 grandes questions de la saison
- Calendrier F1 2020
- Toutes les infos sur le Grand Prix d'Australie 2020

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez