Publié le 16/03/2020 à 18:48

24H du Mans : Une décision au plus tard en avril

24H du Mans : Une décision sur le report au plus tard en avril

L'ACO se décidera au plus tard dans un mois sur le maintien des 24 Heures du Mans au moins de juin. Un report est à l'étude.

Les 24 Heures du Mans pourront-elles se dérouler comme prévu, les 13 et 14 juin 2020 ? L'évolution de la pandémie de coronavirus provoque l'annulation de nombreux événements. En endurance, les 1000 miles de Sebring ont été annulées et les 12 Heures de Sebring reportées. Ce lundi, les 6 Heures de Spa, prévues le 25 avril, ont également été reportées.

Mise à jour : Les 24 Heures du Mans 2020 décalées au mois de septembre

L'Automobile Club de l'Ouest (ACO), qui organise les 24 Heures du Mans, se disait « confiante » au début du mois, mais la donne a changé et un report est désormais possible. « Nous suivons avec attention l'évolution des différentes directives des autorités, » a précisé Pierre Fillon, le Président de l'ACO, sur le site officiel des 24 Heures du Mans. «  Une décision sera prise d'ici le 15 avril. »

Si la course ne peut pas être maintenue au mois de juin, elle sera organise à une autre date dans l'année : « Dans tous les cas de figures, nous sommes confiants, nous organiserons les 24 Heures du Mans 2020, » souligne Pierre Fillon.

Des changements de date sont très rares aux 24 Heures du Mans. La première édition, en 1923, s'est déroulée à la fin du mois de mai. Dès l'année suivante, la course a été organisée en juin. L'épreuve a été annulée en 1936, en des grèves dans l'industrie automobile, et de 1940 à 1948, en raison de la deuxième guerre mondiale et de la reconstruction de la France.

Depuis, la course s'est toujours tenue mi-juin, à trois exceptions près. Les 24 Heures du Mans 1956 ont eu lieu en juillet. L'édition 1968 s'est déroulée en septembre, après les événements du mois de mai, et la course de 1998 a été avancée au début du mois de juin pour qu'elle ne soit pas en même temps que la Coupe du Monde de Football, organisée en France.

Plusieurs réunions par jour

L'ACO a dû se pencher sur le calendrier du WEC mais aussi de l'ELMS, qui a reporté les courses de Barcelone et de Monza, prévues en avril et en mai. L'ACO a également annulé des compétitions comme les 24 Heures du Mans moto.

« Depuis plusieurs semaines, au quotidien, plusieurs fois par jour, nous multiplions les réunions, » explique Pierre Fillon. « En petit comité ou en comité plus élargi. Nous élaborons différentes projections. Nous planifions de nouveaux calendriers, en fonction des impératifs multiples des championnats, des concurrents, des spectateurs, de nos équipes d'organisations, des circuits concernés. »

Comme de très nombreuses entreprises en France, l'ACO a mis en place des mesures pour limiter les interactions sociales : « Depuis les mesures annoncées par le gouvernement concernant la fermeture des écoles, le recours au télétravail, nous avons mis en place une organisation en conséquence, en proposant aux corps de métiers qui le peuvent, le télétravail, » précise Pierre Fillon. « Les arrêts de travail peuvent aussi être une solution pour nos personnels qui ont des enfants à garder. »

« Les mesures barrières sont appliquées et préconisées à nos interlocuteurs. Les déplacements de nos personnels sont restreints. Les réunions se font en petit comité, avec un certain espace à respecter. D'ailleurs, nous privilégions les visioconférences. Plus globalement, nous appliquons scrupuleusement toutes les mesures de précaution essentielles »

Sur le même thème :
- La journée test des 24 Heures du Mans 2020 annulée
- Coronavirus : Le point sur les courses annulées
24 Heures du Mans 2020 : La liste des engagés
Le système de qualifications revu en 2020
- F1 2020 : Vers un début de saison à Bakou ?
- Toutes les infos sur les 24 Heures du Mans 2020

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez