Publié le 23/03/2020 à 09:22

Pourquoi le coronavirus coûte cher aux équipes de F1

Pourquoi le coronavirus coûte cher aux équipes de Formule 1

Le coronavirus aura de grosses conséquences financières sur les équipes. Frédéric Vasseur salue les mesures prises la semaine dernière.

La saison 2020 de Formule 1 débutera au plus tôt avec le Grand Prix d'Azebaïdjan, le 7 juin. Le sept premières courses ont été reportées ou annulées, dans le cas de Monaco, en raison de la pandémie de coronavirus (COVID-19). La F1 a déjà décidé de reporter le nouveau règlement à 2022, un an plus tard que prévu, et de disputer la saison 2021 avec les châssis de cette année, pour réduire les coûts. Ces mesures sont nécessaires pour les équipes.

- Coronavirus : Jean Todt travaille sur un « plan d'urgence »
- Coronavirus : La F1 peut-elle perdre quatre équipes ?
Coronavirus : La FIA annonce de nouvelles mesures en F1
- Vasseur demande des mesures de réduction des coûts en F1

Le budget des équipes est composé de plusieurs sources, dont la part varie selon les cas. L'actionnaire finance parfois l'équipe, dans le cas des constructeurs ou de propriétaires milliardaires comme Lawrence Stroll. Les sponsors versent des sommes importantes. Liberty Media, en charge de l'aspect commercial de la F1, reverse une partie des sommes fournis par les chaînes de télévisions et les promoteurs de Grands Prix. Plusieurs de ces ressources devraient être en baisse au cours des prochaines semaines.

Selon Auto Motor und Sport, les organisateurs de courses de Melbourne, Sakhir, Hanoï et Shanghaï versent à eux quatre 150 millions de dollars (140,10 millions d'euros) à la F1, un argent qui risque d'être perdu pour le championnat si ces courses ne trouvent pas d'autre date. Il faut également y ajouter Zandvoort et Barcelone, les deux autres courses reportées. Chaque annulation de course devrait également entraîner une perte dans les revenus versés par les chaînes de télévisions. D'autres ressources seront en baisse si les courses ne trouvent pas de dates, comme les recettes des VIP dans le Paddock Club, ou les sommes versées par les sponsors du championnat. Les sponsors des équipes devraient également réduire leurs investissements. Auto Motor und Sport précise que les partenaires ne paient que pour les courses disputées.

Une baisse de revenus estimée à 15 ou 20%

La Formule 1 doit maintenant créer un nouveau calendrier 2020 en maintenant autant de courses que possible, pour garantir des revenus aussi élevés que possible. C'est pour cette raison que la F1 prévoit d'organiser des courses sur trois week-ends consécutifs, quitte à organiser des week-ends sur deux jours pour faciliter la logistique des équipes. Mais ce rythme soutenu devrait quand même entraîner des coûts supplémentaires. Les équipes devront notamment fabriquer des pièces de rechange plus rapidement.

Frédéric Vasseur a confié à Auto Hebdo que les équipes attendent une baisse de leurs revenus de l'ordre de 15 à 20%. Le patron d'Alfa Romeo n'a pas chiffré la hausse des dépenses. Vasseur salue en revanche les mesures prises pour réduire les coûts. Il juge le report du règlement « essentiel » et il se réjouit du maintien du plafonnement des budgets à partir du 1er janvier 2021, qui permettra un « atterrissage un peu plus en douceur » pour les équipes.

Des mesures complémentaires seront peut-être nécessaires, notamment pour réduire le plafond du budget en 2021. « Maintenant, les grosses équipes ne peuvent plus faire preuve d'arrogance, parce qu'elles sont aussi sous pression, » a confié un patron d'équipe, dont le nom n'est pas cité, à Auto Motor und Sport.

Sur le même thème :
- Budgets : La FIA pourra se passer de l'accord de Ferrari
La F1 apporte son aide financière à certaines équipes
Coronavirus : McLaren s'inquiète des finances de la F1
- Budgets : Ferrari craint des décisions « émotionnelles »
- Villeneuve veut des courses de F1 hors championnat en 2020
- La F1 pourrait repousser son règlement à 2023
- Reste chez toi : Le site pour s'en sortir, sans sortir !
- F1 Esports Virtual Grand Prix Series : De l'esport à la place des courses annulées
- Les 10 programmes sur la F1 à voir pendant le confinement
- Calendrier F1 2020 : Toutes les options possibles
- Coronavirus : Le point sur les courses annulées

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)1

lundi 23 mars 2020 à 10:02 calmi dit : il va falloir penser à l'avenir. courses de chars....