Publié le 24/03/2020 à 16:14

GP de France : La billetterie reste ouverte

X
Prochaine vidéo dans 5Annuler Supertest Jaguar XE SV Project 8
Revoir la vidéo Vidéo suivante

Les billets restent en vente pour le GP de France 2020. Des remboursements de billets sont prévus si la course doit être annulée en raison du coronavirus.

La pandémie de coronavirus a provoqué un report du début de la saison 2020 de Formule 1. Le Grand Prix d'Azerbaïdjan s'est ajouté à la liste des courses reportées lundi. Dans le calendrier actuel, le Grand Prix de France est la deuxième course au programme. Eric Boullier a tenu à informer les détenteurs de billets que des modalités de remboursements seront mises en place si l'épreuve ne peut se dérouler comme prévu.

- Le Grand Prix de France officiellement annulé en F1
- Déconfinement : Le GP de France peut-il être maintenu ?

« Nous sommes vraiment concernés par les spectateurs avant tout, » a déclaré le directeur général du Grand Prix de France à Julien Fébreau, le commentateur des Grands Prix sur Canal +, dans un échange publié sur les réseaux sociaux. « Aujourd'hui, nous avons la possibilité d'annuler le Grand Prix (et) surtout de pouvoir rembourser nos clients, nos supporters, nos fans. Mais nous n'appuierons que le bouton (pour une annulation) que si les conséquences sanitaires ne sont pas respectées, et si on nous demande de l'annuler. »

En cas d'annulation, tous les détenteurs de billets seront remboursés : « Nous avons une assurance qui couvre tous ces cas d'annulation par force majeure, » précise Eric Boullier.

Boullier est en contact avec Liberty Media

La Formule 1 a évoqué un début de saison « durant l'été » et le Grand Prix de France est pour le moment prévu le 28 juin. Eric Boullier continue à travailler sur l'organisation de la course comme prévu.

« Ce qu'on peut dire de la tenue du Grand Prix de France pour l'instant, c'est que nous regardons comment cela évolue, » précise-t-il. « Nous sommes (prévus au calendrier) à peu près dans trois mois. Il y a des discussions avec la FOM pour connaître leurs intentions, parce que cela concerne d'abord les équipes. »

« Le GIP (qui organise la course) et les équipes sont en télétravail. Nous nous appelons tous les jours. Nous sommes en liaison permanente grâce à internet. L'organisation, même si elle s'est ralentie, se poursuit pour l'instant, pas comme si de rien n'était, (...) mais nous prévoyons d'avoir un Grand Prix de France, et nous verrons selon l'évolution de la situation. »

Un report du Grand Prix de France est peu probable

Les contacts avec Liberty Media, qui gère l'aspect commercial de la F1, sont réguliers. L'idée d'un report de la course est à l'étude mais ce n'est pas la solution privilégiée par le Grand Prix de France.

« (La F1) est dans une situation inhabituelle et dans l'inconnu, » estime Boullier. « Je discute avec la FOM tous les trois jours. Eux, ils ont des intentions. Ils ont regardé ce qui se passe. Evidemment, ils voudraient démarrer le championnat le plus tôt possible. Des courses vont être décalées. Nous, on nous a demandé si nous voulions être reprogrammés. Nous regardons tous les scénarios. Être reprogrammé plus tard, c'est une chose, le faire dans des conditions qui favorisent les spectateurs et le Grand Prix de France, c'en est une autre. Pendant l'été, c'est compliqué. Il y a très, très peu de dates disponibles à cause de la logistique du circus de la F1. »

Si la course ne peut pas avoir lieu en juin, le Paul Ricard aura du mal à trouver une nouvelle date : « Il y a des contraintes de calendrier. On ne peut pas rouler au mois de décembre parce que le circuit et qu'il fait trop froid. Entre fin août et fin novembre, il y a peu de dates disponibles. »

Boullier estime que la tenue d'une course à huis clos est peu probable : « Toutes les solutions sont envisageables. Après, il y a des solutions pratiques ou pas. Je dirais que nous favoriserons l'organisation du Grand Prix si la situation le permet. Faire un Grand Prix à huis clos, je ne suis pas sûr qu'il y ait un intérêt pour le Grand Prix de France. Après, l'annulation est le troisième scénario. »

Sur le même thème :
- F1 2020 : Début de saison en juillet, le GP de France reporté ?
- Le Grand Prix du Canada 2020 à son tour reporté en F1
- Coronavirus : Silverstone se décidera avant la fin du mois
- Coronavirus : La liste des courses reportées ou annulées
GP du Canada : Les organisateurs restent optimistes
GP de France 2020 : Le Paul Ricard va bien changer son tracé
- GP de France 2020 : Les courses support dévoilées
- GP de France : De nouvelles mesures pour faciliter l'accès
Le Grand Prix de France lance son club
- F1 Esports Virtual Grand Prix Series : De l'esport à la place des courses annulées
- Les 10 programmes sur la F1 à voir pendant le confinement
- Comment la F1 envisage de remodeler le calendrier 2020
- Toutes les infos sur le Grand Prix de France 2020

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)2

mardi 24 mars 2020 à 20:21 leon dit : 2020 est mort . RV en 21

mardi 24 mars 2020 à 20:21 leon dit : 2020 est mort . RV en 21