Publié le 26/03/2020 à 12:36

Vasseur demande des mesures de réduction des coûts en F1

Frédéric Vasseur demande des mesures de réduction des coûts en F1

Frédéric Vasseur, le patron d'Alfa Romeo, pense que la F1 doit agir pour réduire les coûts face à la pandémie de coronavirus. Des mesures sont déjà évoquées.

La pandémie de coronavirus a provoqué le report du début de la saison en Formule 1, ce qui a d'importantes conséquences financières sur les équipes. Frédéric Vasseur pense que le championnat doit agir pour protéger les plus petites équipes.

- Coronavirus : La FIA annonce de nouvelles mesures en F1

« C'est la plus grosse crise que la F1 ait connu, au moins depuis que je la suis » a expliqué le patron d'Alfa Romeo à Julien Fébreau, le commentateur des Grands Prix sur Canal +, dans une vidéo publiée sur les comptes de la chaîne sur les réseaux sociaux. « Si on ne trouve pas des solutions, on aura du mal à passer le cap. »

« Les décisions que nous étions incapables de prendre il y à trois mois nous paraissent évidentes aujourd'hui. Ce serait bien que les décisions qu'on n'aura pas à prendre dans trois mois, on les prennent aujourd'hui. Sinon, il n'y aura pas de survie pour plein d'équipes. »

Le report du nouveau règlement était indispensable

La F1 a déjà pris des mesures, en reportant la nouvelle réglementation à la saison 2022, un an plus tard que prévu, et l'année prochaine, les équipes garderont les châssis 2020, ce qui permettra une économie importante. Vasseur précise que ces décisions ont été prises « un peu aux forceps » mais il se prépare à une « période très compliquée financièrement » qui rendait ces mesures nécessaires.

« Nous n'avons pas vraiment le choix, » explique Vasseur. « Nous ne savons pas où nous allons en termes de revenus sur l'année 2020. Si nous avions dû développer la voiture de 2021, la voiture 2020, faire des courses, si nous faisons le même nombre de courses en six mois, c'est beaucoup plus cher. »

Sans ce report, certaines équipes auraient peut-être mis la clé sous la porte : « Je ne peux pas parler pour Mercedes et Ferrari mais dans mon cas, dans le cas de Williams, dans le cas de Haas, dans le cas de Racing Point, (...) cela aurait été quasi-impossible, » estime Vasseur.

De nouvelles mesures sont attendues

Frédéric Vasseur estime que la F1 fait face à une « phase de transition complètement imprévue » et que de nouvelles mesures sont nécessaires. « Il faut savoir prendre des mesures fortes, » estime Vasseur. « La F1 a fait face à une situation un peu équivalente avec la crise économique de 2008. Elle avait aussi réagi, peut-être un peu tardivement. Il faut qu'on arrive à anticiper et à réagir avant le départ des gens. »

Auto Motor und Sport précise que le développement de la boîte de vitesses, d'éléments des suspensions et même des radiateurs pourrait être gelé pour 2021. Les moteurs pourraient aussi voir leur développement gelé, à l'exception des systèmes de refroidissement. Mercedes et Ferrari seraient les équipes les plus réticentes face à ces mesures. Le développement pour ce qui est maintenant le règlement 2022 pourrait aussi être freiné, en empêchant l'utilisation des souffleries avant février 2021.

Le règlement financier, qui sera bien appliqué dès 2021, pourrait aussi être modifié. Le plafonnement des budgets pourrait être revu à la baisse.

Des débats sur le calendrier 2020

Des questions se posent aussi sur la forme que prendra la saison 2020. Plus le calendrier sera dense, plus cela les coûts seront élevés pour les équipes.

« Nous avons besoin de plus de mécaniciens pour faire des rotations, » explique Vasseur. « Nous avons besoin d'un stock très important de pièces. Il faut cinq ou six semaines pour faire un aileron avant. Il faut arriver à la première (course) avec la consommation pour cinq ou six courses. »

En parallèle, chaque annulation de Grand Prix aura des conséquences, en réduisant les revenus provenant des chaînes de télévision : « A chaque fois, cela a un impact très important sur le budget. Toutes les nouvelles qui arrivent, jour après jour, nous font refaire le budget, refaire le budget de la FOM, recalculer la distribution (des revenus). »

Sur le même thème :
- Coronavirus : L'équipe Williams espère « survivre »
- Coronavirus : McLaren s'inquiète des finances de la F1
- Coronavirus : Jean Todt travaille sur un « plan d'urgence »
- La F1 risque-t-elle une pénurie de pneus ?
- Coronavirus : La F1 peut-elle perdre quatre équipes ?
- Coronavirus : Russell et Latifi réduisent aussi leur salaire
- Villeneuve veut des courses de F1 hors championnat en 2020
- La F1 pourrait repousser son règlement à 2023
- Coronavirus : L'équipe Alfa Romeo propose son savoir-faire
- F1 Esports Virtual Grand Prix Series : De l'esport à la place des courses annulées
- Les 10 programmes sur la F1 à voir pendant le confinement
- Comment la F1 envisage de remodeler le calendrier 2020
- Coronavirus : Le point sur les courses annulées
- F1 2020 : Où suivre le championnat à la TV et en streaming ?
- Drive to Survive : Que nous apprend la saison 2 ?
- Calendrier F1 2020

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez