Publié le 27/03/2020 à 09:56

Bugatti : des embouts d'échappement en titane imprimés en 3D

Bugatti Chiron Pur Sport (2020) : impression 3D pour échappement en titane

Les embouts d'échappement de la Bugatti Chiron Pur Sport, en titane, sont fabriqués par impression 3D.

Les embouts d'échappement en titane de la Bugatti Chiron Pur Sport sont fabriqués par impression 3D, une première pour ce type de pièce dans ce matériau. Cela permet d'associer finesse, robustesse, légèreté et facilité de production selon le constructeur. Mesurant environ 48cm de large pour 22cm de long et 13cm de haut, un tel embout pèse 1,85kg avec sa grille et son support, contre environ 3,05kg pour un embout "classique" de Chiron. Il est néanmoins capable de supporter des températures dépassant 650°C.

L'impression 3D, ou fabrication additive, consiste ici à souder grâce à quatre lasers de 400W environ 4.200 couches de poudre de 3 à 4 microns d'épaisseur chacune superposées. Les parties les plus fines de la pièce ne mesurent que 0,4mm d'épaisseur. La Chiron Super Sport 300+ a également droit à des embouts d'échappement en titane imprimés en 3D.

L'impression 3D, révolution encore discrète

Les Bugatti Chiron Sport et Divo ainsi que La Voiture Noire sont également dotées d'embouts d'échappement fabriqués ainsi, mais en Inconel 718 (alliage nickel-chrome). "L'intérêt de ce procédé réside dans les formes qu'il permet. Il est désormais possible d'imprimer des figures complexes d'une grande finesse, qui se rompraient si on utilisait d'autres techniques telles que le forgeage ou le modelage", dixit Nils Weimann, qui dirige le développement des carrosseries chez Bugatti.

Outre les embouts d'échappement, Bugatti utilise également l'impression 3D pour fabriquer des étriers de freins en titane.

A lire aussi :
Porsche : bientôt des sièges sur-mesure imprimés en 3D

Photo de Maxime K

posté par :
Maxime K

Réagissez