Publié le 06/04/2020 à 10:37

Ocon explique pourquoi il portait un masque à Melbourne

Esteban Ocon explique pourquoi il portait un masque en Australie

Esteban Ocon a expliqué pourquoi il portait un masque dans le paddock de Melbourne. Il a pu rouler sur le circuit dans la Renault Megane Trophy R.

Le port du masque est devenu fréquent depuis le début du confinement mais Esteban Ocon en avait déjà un à Melbourne, à son arrivée sur le circuit. Le Français voulait prendre autant de précautions que possible pour ne pas être contaminé par le coronavirus.

« En toute sincérité, j'ai trouvé l'Australie un peu étrange, » explique Ocon dans sa chronique sur le site officiel de la F1. « J'ai décidé de porter un masque en arrivant sur la piste le jeudi. Cela faisait plus de 450 jours que je n'étais pas déplacé sur un week-end de course pour la disputer, et je voulais prendre toutes les mesures possibles pour ne pas la manquer, cela faisait trop de temps. Je me suis entraîné en permanence et je voulais être dans la meilleure forme possible. »

« Je me disais qu'il était mieux d'être prudent avec ce qu'il se passait et de faire attention aux autres. Evidemment, nous ne contrôlons pas ce qu'il se passe, mais je voulais m'assurer de tout faire pour être prêt. Je ne voulais pas que quelque chose m'empêche de reprendre la course. »

Ocon n'a appris la situation qu'à son réveil

La situation a basculé dans la nuit du jeudi au vendredi à Melbourne. McLaren a confirmé un cas de coronavirus et après une nuit de négociations entre les acteurs de la F1, le Grand Prix d'Australie a été annulé. Sebastian Vettel a informé Romain Grosjean qu'il quittait Melbourne en pleine nuit mais Esteban Ocon n'a découvert la situation qu'à son réveil. Il a vécu un véritable choc.

« Quand je me suis levé, j'allais me doucher et j'ai vu une tonne de messages de Cyril (Abiteboul, directeur général de Renault) et de beaucoup de gens qui disaient qu'un membre de McLaren avait été testé positif et que la course était compromise, » explique Ocon. « C'était un gros choc. J'étais à moitié endormi, à moitié réveillé, donc j'avais du mal à bien comprendre la situation. »

« Nous nous sommes énormément préparés, tout était prêt pour le vendredi avec des réunions, sauter dans la combinaison et préparer la première séance. J'étais un peu déconnecté de ce qu'il se passait et je me concentrais sur les préparations du week-end de course. C'était vraiment un choc mais au final, la santé de tout le monde passe avant tout. »

Ocon a immédiatement quitté Melbourne pour sa Normandie natale. Il est parti de Melbourne sans avoir disputé de course... mais pas sans avoir roulé : « J'ai quand même fait quelques tours du circuit dans une Renault, mais pas ma Formule 1 avec le numéro 32 ! » s'amuse-t-il. « Rouler dans la Megane Trophy R était le meilleur moment du week-end. Je me suis vraiment amusé. J'en ai une, donc je sais qu'elle est cool à piloter et c'est une bête en piste, donc c'était bien. »

Sur le même thème :
- Renault lance sa compétition esport, avec Esteban Ocon
- La course qui a changé la carrière d'Esteban Ocon
- Mercedes a caché son DAS à Esteban Ocon
- Coronavirus : La liste des courses reportées ou annulées
- Les 10 programmes sur la F1 à voir pendant le confinement
- Drive to Survive : Que nous apprend la saison 2 ?
- Calendrier F1 2020

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez