Publié le 06/04/2020 à 15:05

Coronavirus : Russell et Latifi réduisent aussi leur salaire

Coronavirus : Salaires réduits pour les pilotes et chômage partiel chez Williams

Williams a diminué les salaires de ses pilotes et de ses dirigeants pour la période du coronavirus. L'équipe aura également recours au chômage partiel.

Les équipes de F1 sont à l'arrêt en raison de la pandémie de coronavirus. La fermeture des usines habituellement imposée au mois d'août a été avancée à la période actuelle et elle pourrait être allongée. McLaren a mis en place un chômage partiel, en profitant des mesures permises en Grande-Bretagne, similaires à celle de la France. Les pilotes de l'équipe anglaise ont également réduit leur salaire. Williams a pris exactement les mêmes mesures pour George Russell et Nicholas Latifi, ainsi que les dirigeants de l'équipe.

- La F1 place la moitié de ses employés en chômage partiel

« En raison de la situation actuelle autour du Covid-19, ROKiT Williams Racing place temporairement plusieurs employés en chômage partiel, dans le cadre d'une série de mesures de réduction des coûts plus large, » précise Williams. « La période de chômage partiel va durer jusqu'à fin mai et les dirigeants, ainsi que nos pilotes, ont réduit leur salaire e 20%, à partir du 1er avril. »

« Ces décisions n'ont pas été prises à la légère, mais notre objectif est de protéger les emplois de tout le monde à Grove et de garantir un retour du travail à plein temps quand la situation sera en amélioration. »

Des mesures pour diminuer les coûts en Formule 1

La F1 a pris des mesures pour réduire les coûts. Elle a repoussé le nouveau règlement, et donc les coûts de développement associés d'un an, à la saison 2022, et les équipes devront garder leur châssis 2020 pour la saison 2021. Un nouveau report du règlement, à la saison 2023, est à l'étude.

La FIA a annoncé des mesures complémentaires la semaine dernière. La fermeture des usines a été étendue aux motoristes, le développement pour 2022 sera interdit durant l'année 2020 et les essais de pneus prévus cette année sont annulés. Le quota de moteurs évoluera selon le nombre de courses disputées durant la saison 2020.

Frédéric Vasseur, le patron d'Alfa Romeo, appelle la F1 à prendre des mesures plus fortes. Le développement de plusieurs pièces pourrait être gelé, y compris sur le groupe propulseur.

Sur le même thème :
- F1 Esports Virtual Grand Prix Series : De l'esport à la place des courses annulées
- Les 10 programmes sur la F1 à voir pendant le confinement
- Comment la F1 envisage de remodeler le calendrier 2020
- F1 2020 : Où suivre le championnat à la TV et en streaming ?
- Drive to Survive : Que nous apprend la saison 2 ?
- Calendrier F1 2020

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez