Publié le 07/04/2020 à 10:21

Nissan : une GT-R électrique n'est pas exclue

Nissan GT-R (2020) : la prochaine génération pourrait être électrique

La prochaine Nissan GT-R ne serait pas pour tout de suite. Mais elle serait bien à l'étude et pourrait être électrique.

Hiroshi Tamura, responsable du développement de la Nissan GT-R, a été interrogé par Cnet au sujet de l'avenir de "Godzilla". La génération actuelle (R35) étant au catalogue depuis 2007, son remplacement se fait attendre mais tout laisse à penser que ce n'est pas pour tout de suite. Tamura semble le confirmer en révélant que toutes les pistes sont envisageables quant à la direction à prendre pour le prochain modèle.

Il explique : "Je dis 'pourquoi pas' à tout. Une hybride, une électrique ou une autre solution. Pourquoi ne pas étudier cela pour l'avenir ?" La prochaine GT-R pourrait donc être "zéro émission", mais tout paraît encore ouvert. Une forme d'électrification semble toutefois inévitable au vu des évolutions réglementaires.

La R36 pas pour tout de suite

Selon Tamura, la R35 pourrait perdurer encore "trois ou quatre ans". Il rappelle que la Skyline GT-R a très peu évolué en 14 ans sur le plan technique entre la R32 de 1989 et la R34 dont la production a cessé en 2003. Il insiste notamment sur les optimisations techniques apportées tout au long de la carrière de l'auto, qu'il s'agisse de sa puissance (passée de 485ch à 570ch pour la R35 de base depuis son lancement), de son comportement routier ou de ses équipements.

Dernier point, et non des moindres, l'ingénieur ajoute que cette évolution en douceur sur une même plateforme, alors que la GT-R est produite dans des ateliers dédiés avec nombre de pièces conçues sur-mesure, permet de conserver un prix de vente relativement abordable. Le tarif de la GT-R a augmenté avec les années et l'auto débute à plus de 100.000€ en France, voire 210.000€ pour la version Nismo, mais Tamura estime que proposer des prestations de ce niveau avec un modèle entièrement nouveau en suivant un cycle générationnel classique (sept ans) entraînerait des coûts élevés et donc et des tarifs supérieurs. A titre de comparaison, la nouvelle Porsche 911 Carrera 4S de 450ch demande plus de 130.000€ dans l'hexagone. Les propos de Hiroshi Tamura confirment que Nissan a à cœur de rester fidèle à la philosophie de la GT-R pour l'avenir.

A lire aussi :
La Nissan GT-R50 (2020) de série est prête !

Photo de Maxime K

posté par :
Maxime K

Réagissez