Publié le 09/04/2020 à 17:35

Coronavirus : Jean Todt travaille sur un « plan d'urgence »

Coronavirus : Jean Todt travaille sur un plan d’urgence et sur les budgets

Jean Todt s'inquiète des conséquences financières du coronavirus sur la Formule 1. Des discussions sur le budget plafonné sont prévues.

La pandémie de coronavirus a de grosses conséquences financières sur la F1 et Zak Brown, le patron de McLaren, estime que quatre équipes risquent de disparaître. Des mesures ont été prises, la principale étant le report du nouveau règlement à la saison 2022. Jean Todt, le Président de la FIA, estime qu'il est nécessaire d'aller plus loin pour garantir la survie de toutes les équipes.

- Budgets : La FIA pourra se passer de l'accord de Ferrari
- Brawn pense que la F1 sera renforcée après le coronavirus

« Il va y avoir des victimes sur le plan industriel, » a déclaré Jean Todt à Julien Fébreau, le commentateur des Grands Prix sur Canal +, dans un échange publié par la chaîne. « Cela va être un coût énorme pour la société. Beaucoup de petites et moyennes entreprises vont souffrir énormément, des grandes entreprises aussi, si ce n'est le cas qu'elles ont des réserves, ce qui n'est pas le cas de petites sociétés. Il va y avoir un prix à payer. Il faut que nous en tenions compte, dans toutes les disciplines de la compétition automobile, pas seulement la Formule 1. Il faut justement que cette crise soit une opportunité pour assainir la situation et pour faire en sorte de garder tous les compétiteurs de la Formule 1 à l'avenir. »

« Nous sommes dans un plan d'urgence. La crise va faire des dégâts, elle est en train de faire des dégâts. Si nous ne faisons pas les choses sérieusement, elle peut décourager l'enthousiasme d'investisseurs dans le domaine de la Formule 1, qui peuvent être des petites équipes, mais aussi des sponsors. Il faut tout faire pour les motiver de continuer à s'engager en Formule 1. C'est valable pour d'autres catégories moins coûteuses, comme la Formule E, comme le championnat du monde d'endurance avec les 24 Heures du Mans, comme le championnat du monde des rallyes, etc. »

Les échanges sont permanents entre les différents acteurs de la F1. L'idée d'abaisser le budget plafonné, qui sera introduit en 2021, devrait être évoquée durant une visio-conférence prévue vendredi. Le plafond est prévu à 175 millions de dollars (161,25 millions d'euros) par an mais Zak Brown aimerait l'abaisser à 100 millions de dollars. Mattia Binotto, le patron de Ferrari, refuse une baisse si importante.

« Nous sommes en train de discuter des limites budgétaires, en essayant de trouver des chiffres qui soient compatibles avec les besoins des petites équipes et qui soient compatible avec les engagements des grandes équipes, » explique Jean Todt. Il n'est pas encore en mesure de communiquer des chiffres précis mais il pense que le budget final sera « inférieur à tout ce qui était prévu jusqu'à aujourd'hui. »

Trouver un accord entre les 10 équipes est difficile mais Jean Todt estime qu'elles ont toutes conscience que des mesures sont nécessaires : « Tout le monde se parle, » souligne-t-il. « Tout le monde mesure la (gravité) de la situation. Il y a peut-être plus de flexibilité (dans les équipes). C'est une opportunité à prendre. Cela fait partie des choses positives. Nous ne serions probablement pas arrivés à faire autant de choses raisonnables (auparavant). Il y a sûrement une prise de conscience, probablement pas aussi importante qu'elle devrait l'être. Petit à petit, nous allons arriver à un résultat qui sera inexorable et qui devra aller dans le bon sens. »

Vers un début de saison en juillet

Quand la saison 2020 de F1 débutera ? Le Grand Prix du Canada a été reporté à son tour cette semaine, ce qui signifie que le Grand Prix de France, le 28 juin, est désormais la première course du calendrier. La Formule 1 attend cependant un début de saison en juillet. Jean Todt espère aussi un début de saison à ce moment de l'année.

« J'espère que nous pourrons penser à une reprise du championnat au mois de juillet, avec un calendrier totalement (modifié), » déclare Jean Todt. « A ce moment là, nous aurions un calendrier qui pourrait aller de juillet à décembre, en utilisant une grande partie du mois de décembre. Nous pourrions, dans ces conditions, avec un championnat avec un nombre de courses significatif. »

Jean Todt pense qu'il est possible de garder un nombre important de courses. Ross Brawn, le responsable de la compétition de la F1, espère maintenir jusqu'à 19 courses. Todt pense qu'il y en aura un peu moins : « En six mois, si vous faites une moyenne de deux à trois courses par mois (...), nous arrivons à faire un calendrier entre 15 et 18 épreuves, » souligne-t-il. « Un vrai championnat, un vrai calendrier, reste possible. »

Jean Todt n'exclut pas des week-ends sur deux jours, pour simplifier la logistique des équipes : deux jours : « Cela reste à voir, » précise-t-il. « Ce n'est pas la priorité. L'important, c'est qu'il y ait des qualifications d'une heure (...) et une course d'environ une heure et demi. » L'idée de courses à huis clos, avancée par Ross Brawn, est également à l'étude : « Tout est possible. Là aussi, cela va dépendre de l'évolution de cette pandémie, également des décisions des gouvernements. Il est trop tôt pour dire comment ce sera, mais nous devons être ouverts à étudier toutes les opportunités. »

Jean Todt ne peut pas promettre une date de reprise de la compétition : « Tous les cas de figure sont possibles, » explique-t-il. « Aujourd'hui, si je vous demande quand aura lieu la fin du confinement en France, vous n'allez pas être capable de me répondre. Tout va dépendre du développement de la situation. En étant concret, réaliste et, d'une manière manière, constructif, j'espère que nous pourrons retrouver une vie normale, dans le sens d'une activité, mais également dans le sens d'un moral positif. Nous sommes dans le problème et nous nous demandons comment nous allons en sortir. L'aspect psychologique et l'aspect réel de la situation vont de pair. »

Sur le même thème :
- Coronavirus : L'équipe Williams espère « survivre »
- Coronavirus : McLaren s'inquiète des finances de la F1
- Australie : Todt juge les critiques « extrêmement injustes »
La Formule E Gen 2 EVO reportée et le budget divisé par deux
- Les pilotes de F1 pendant leur jeunesse ! [photos]
- Les 10 programmes sur la F1 à voir pendant le confinement
- F1 2020 : Où suivre le championnat à la TV et en streaming ?
- Drive to Survive : Que nous apprend la saison 2 ?
- Calendrier F1 2020

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez