Publié le 14/04/2020 à 15:58

McLaren Senna GTR : pourquoi un si gros aileron ? [VIDEO]

La McLaren Senna GTR dispose d'un appui aérodynamique d'une tonne ! Explications en vidéo.

La McLaren Senna GTR est une bête de piste produite à seulement 75 exemplaires, pour un prix unitaire d'un peu plus de 1,5 million d'euros. Un objet rare et exclusif que nous découvrons aujourd'hui un peu plus à travers une nouvelle vidéo postée sur YouTube par McLaren.

Rappelons tout d'abord que sous le capot, la motorisation V8 4.0 litres biturbo de la McLaren Senna GTR développe une puissance de 825 chevaux, soit 25 chevaux de plus que le modèle routier. Le couple atteint 800 Nm envoyé aux roues arrière via une boîte double embrayage à sept rapports.

Senna GTR : moins de 1.200 kilos sur la balance

Par rapport à la Senna "standard", la pistarde a perdu 10 kilos sur la balance pour afficher 1.188 kilos à sec et peut générer 200 kilos d'appui aérodynamique en plus. Dans la vidéo, Esteban Palazzo, designer du constructeur de Woking, explique que lui et son équipe ont en effet été chargés de créer un appui aérodynamique d’une tonne !

Atteindre cet objectif entraînait la mise en place d’une série de nouvelles pièces aérodynamiques agressives, et notamment de cet aileron arrière XXL en fibre de carbone... Surplombant deux énormes mâts, il mesure 2 mètres de large et culmine à plus d'1,20 mètre de haut. Mais ne pèse même pas 5 kilos ! En piste, il sert d'aérofrein lors des décélérations les plus virulentes et permettrait à la McLaren Senna, lancée à 200 km/h, de stopper sa course en seulement 100 mètres.

Découvrez sans plus attendre la vidéo McLaren Senna GTR ! McLaren vient également de mettre en ligne plusieurs vidéos qui permettent d'embarquer à bord de la Senna GTR. L'une propose notamment une vue à 360 degrés, alors qu'une autre propose une vue au ras du bitume !

A lire aussi :
La McLaren Senna GTR (2020) présentée par Bruno Senna
L'une des 75 McLaren Senna GTR (déjà) aux enchères !
Senna GTR, la McLaren la plus performante

Photo de Jean-Philippe Peden

posté par :
Jean-Philippe Peden

Réagissez