Publié le 15/04/2020 à 19:52

Lotus Evija (2020) : aperçus de configuration en vidéo

VIDEO. Découvrez quelques unes des possibilités de configuration de la Lotus Evija.

Malgré le ralentissement de l'activité de l'industrie automobile, les différents projets des constructeurs suivent leur cours tant bien que mal. Parmi ceux-ci, la mise en production de la Lotus Evija approche et le constructeur a confectionné un configurateur spécifique pour les acquéreurs de son hypercar électrique.

Celui-ci fonctionne via écran tactile et fait appel à des technologies graphiques issues du jeu vidéo, telles que le "ray tracing" qui fait tant parler depuis quelques temps dans la communauté PC, pour proposer un résultat réaliste grâce notamment à une gestion très fine des éclairages. L'application permet aux utilisateurs de placer l'Evija dans différents décors naturels afin d'observer le rendu de la carrosserie dans diverses conditions lumineuses.

Pour une poignée de privilégiés

Evidemment, la base de la configuration reste la sélection des teintes de carrosserie, jantes et autres couleurs de sellerie. Lotus nous propose un bref aperçu des possibilités offertes par son logiciel avec une vidéo, qui nous permet donc de découvrir certaines configurations proposées pour l'Evija. Regardez le clip.

Hélas, alors que Lotus a récemment renouvelé en profondeur son site Internet et l'a doté d'un configurateur flambant neuf, il n'est pas (encore ?) possible d'y configurer l'Evija. Seuls les clients de la marque ont ce privilège pour le moment, bien que la concurrence permette aux amateurs moins fortunés de rêver comme c'est le cas avec la Pininfarina Battista par exemple.

La Lotus Evija est animée par quatre moteurs électriques fournissant ensemble 2.000ch, 1.700Nm de couple et une transmission intégrale. Lotus vise un poids de 1.680kg ainsi qu'un chrono de moins de 3s pour passer de 0 à 100 km/h, moins de 9s pour atteindre 300 km/h, une vitesse de pointe de plus de 320 km/h et une autonomie d'environ 400km grâce à la batterie de 70 kWh. 130 unités sont prévues et la première année de production est déjà réservée malgré un prix de base compris entre 1,5 et 2 millions de livres (environ 1,7 à 2,3 millions d'euros). Les premiers exemplaires doivent être assemblés en 2020.

A lire aussi :
La Bugatti Veyron (2005) a 15 ans : son histoire en photos

Photo de Maxime K

posté par :
Maxime K

Réagissez