Publié le 21/04/2020 à 18:03

GP de France : La FFSA ne veut pas une course à huis clos

Grand Prix de France 2020 : La FFSA ne veut pas une course à huis clos

Nicolas Deschaux, le Président de la FFSA, estime qu'il faudra revoir le modèle économique si le Grand Prix de France 2020 doit se tenir à huis clos.

Dans quelles conditions le Grand Prix de France 2020 aura-t-il lieu ? La course du Paul Ricard est désormais la première du calendrier, suite au report ou à l'annulation, dans le cas de Monaco, des neuf premières courses de la saison, en raison de la pandémie de coronavirus.

- Le Grand Prix de France officiellement annulé en F1

La France a annoncé une interdiction des grands rassemblements jusqu'à au mois mi-juillet, ce qui fait planer le doute sur le Grand Prix de France 2020. La F1 pourrait disputer uniquement des courses à huis clos cet été, en raison des mesures imposées dans les différents pays après le confinement, mais la Fédération Française du Sport Automobile (FFSA) ne veut pas d'une course sans spectateurs.

« L'assise même des recettes pour le promoteur du Grand Prix de France, c'est la billetterie, » a rappelé Nicolas Deschaux, le Président de la FFSA, à Europe 1. « On voit mal, sauf à revoir le modèle, qu'un Grand Prix puisse se tenir à huis clos pour un promoteur local. »

Quel modèle économique pour les Grands Prix ?

La F1 et les équipes ont besoin de disputer autant de courses que possible, puisque leurs contrats avec les sponsors et les chaînes de télévision dépendent du nombre de Grands Prix disputés. Les promoteurs de course versent aussi des sommes importantes au championnat.

Pour un Grand Prix, la billetterie et les dépenses des spectateurs sur place sont les seuls revenus. Des collectivités locales financent des courses, en attendant des retombées économiques, et c'est le cas pour le Grand Prix de France. Cette équation ne fonctionne plus sans spectateurs.

La F1 n'a pour le moment pas annoncé de mesures pour organiser des courses à huis clos sans pertes financières importantes pour les organisateurs.

La FFSA a annulé 400 courses en France

La FFSA a dû annuler ou reporter près de la moitié des épreuves prévues en France durant l'année 2020, en circuit ou en rallye.

« La fédération compte 1000 épreuves à son calendrier, aujourd'hui, si on fait une projection jusqu'au mois de juin, 400 seront annulée, » explique Nicolas Deschaux. La FFSA établit de nouveaux calendriers mais Deschaux attends des « difficultés financières » et une « perte de chiffre d'affaires importante, notamment avec les licences. »

Les 24 Heures du Mans 2020, traditionnellement prévues mi-juin, ont été reportées au mois de septembre.

Sur le même thème :
- GP de France 2020 : La décision sera prise rapidement
- F1 : Ces folles innovations aujourd'hui interdites [photos]
- Les ailerons et les nez les plus bizarres vus en F1 [photos]
- Les pilotes de F1 pendant leur jeunesse ! [photos]
- Les 10 programmes sur la F1 à voir pendant le confinement
- Toutes les infos sur le Grand Prix de France 2020

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)1

mercredi 22 avril 2020 à 19:44 LEON dit : Ce sra RV en 2021 et tous devront avaler leurs pertes 2020 .