Publié le 23/04/2020 à 12:07

Porsche : 500.000$ pour l'ultime 991, et contre le Covid-19

Porsche 911 Speedster (2019): la dernière 991 vendue 500.000$ contre le Covid-19

L'ultime Porsche 991, vendue au profit de la lutte contre le Covid-19, a été adjugée 500.000$.

32 personnes se sont manifestées pour tenter d'acquérir l'ultime Porsche 911 type 991, mise aux enchères sur Internet par la maison RM Sotheby's à des fins caritatives, le montant de la transaction étant destiné au fonds de lutte contre le Covid-19 de l'organisation United Way. Au termes d'une semaine d'enchères, la voiture a été adjugée 500.000$, soit environ 464.000€. La branche nord-américaine de Porsche a fait un don de la même somme suite à la vente, portant le total récolté à un million de dollars (environ 930.000€).

L'auto en question est une 911 Speedster, un modèle limité à 1.948 exemplaires, annoncé pour les 70 ans de Porsche en 2018. Elle débutait à 273.095€ en France. L'exemplaire de la vente est équipé d'une livrée optionnelle Heritage Design. Sorti d'usine en décembre 2019, il est neuf et affiche une trentaine de kilomètres au compteur.

Pas qu'une voiture

Outre la voiture dont les clés lui seront remises par le président de Porsche Cars North America, le meilleur enchérisseur recevra un exemplaire de la montre exclusive conçue pour accompagner en supplément chaque Speedster, ainsi qu'un livret illustré documentant la production de son auto. Il aura également droit à une visite du centre de développement Porsche de Weissach, en Allemagne, guidée par les deux responsables de la gamme 911. Cerise sur le gâteau, il pourra même goûter à la piste d'essai dudit centre. Une fois au volant de sa 911 Speedster, il pourra profiter des 510ch du flat-six 4L atmosphérique de 510ch provenant de la 911 GT3 type 991, comme la boîte de vitesses manuelle et le châssis.

Cette vente et le don l'accompagnant ne sont pas les seules contribution de Porsche à la lutte contre le coronavirus. Le constructeur avait précédemment fait des dons s'élevant 5 millions d'euros et apporte un soutien logistique à un pont aérien de transport de masques médicaux mis en place entre la Chine et l'Allemagne. Il envisage de fabriquer du matériel de soin, ce que plusieurs constructeurs font déjà, de Renault à Ferrari.

A lire aussi :
Ferrari : la reprise de la production encore repoussée

Photo de Maxime K

posté par :
Maxime K

Réagissez