Publié le 27/04/2020 à 09:00

La Bugatti Divo (2020) est prête à être livrée aux clients

Bugatti Divo (2020) : les premiers exemplaires sont prêts à être livrés

Bugatti se dit prêt à livrer les premières Divo à leurs propriétaires et revient sur son développement.

Près de deux ans après sa présentation, la Bugatti Divo est prête à être livrée. Bugatti a produit les premiers exemplaires du modèle, dont le développement fut achevé en novembre dernier. La Divo est étroitement dérivée de la Chiron dont elle reprend l'architecture et le moteur W16 8L quadriturbo de 1.500ch et 1.600Nm de couple avec sa boîte de vitesses à double embrayage et sa transmission intégrale. Mais si son développement a été si long pour une variante, c'est qu'elle diffère plus de la Chiron qu'on pourrait le croire selon Bugatti.

Le constructeur alsacien détaille ainsi certains des attributs qui font de la Divo une voiture plus efficace en courbe que la Chiron. Les réglages du châssis ont demandé à eux seuls 5.000km de tests sur différents circuits. Par rapport à une Chiron, la Divo affiche un carrossage négatif plus prononcé, est équipée de ressorts d'amortisseurs plus durs, bénéficie d'un allègement de 35kg influant sur nombre de paramètres, et profite d'une direction plus vive.

Des détails qui font une différence

La panoplie aérodynamique de la Divo a été intégralement revue par rapport à celle de la Chiron puisque sa carrosserie lui est propre, du refroidissement des freins à l'admission du moteur en passant par l'appui qui s'élève à 456kg à 380 km/h, vitesse maximale limitée électroniquement. Par rapport à certaines supercars radicales, ce nombre ne paraît pas si grand puisqu'une McLaren Senna de route affiche par exemple 800kg d'appui maximal. Mais la Divo pesant près de deux tonnes à vide, ces 456kg correspondent à la limite de charge des pneumatiques. Et si l'aileron arrière est installé sur des montants de hauteur fixe, son orientation varie automatiquement selon les conditions.

Selon Bugatti, la Divo tourne 8s plus vite que la Chiron sur le tracé sinueux du circuit d''essai de Nardo. "La conduite de la Divo n'a rien à voir avec celle de la Chiron, bien qu'elles soient toutes les deux dotées du même puissant moteur W16. C'est surtout sur les trajets avec beaucoup de virages que cela se ressent nettement. Grâce à son comportement d'une très grande précision au braquage et à son appui plus grand, la Divo est encore plus rapide et prévisible que ce soit dans les virages ou entre les virages", explique Lars Fischer, responsable des tests de suspension.

Premières livraisons à la sortie de crise

La Bugatti Divo ne doit être produite qu'à 40 exemplaires et tous furent réservés dès la présentation de la voiture malgré un prix unitaire de 5 millions d'euros hors taxes. Stephan Winkelmann, PDG de Bugatti, se félicite que "tous les clients ayant acheté une Divo possèdent également une Chiron. Ce sont de véritables admirateurs de Bugatti qui connaissent toute la portée de la marque".

Les premières Bugatti Divo de série sont prêtes à être livrées mais, pandémie de coronavirus et confinement oblige, les propriétaires vont sans doute devoir faire preuve d'encore un peu de patience. Rappelons par ailleurs que la production de Bugatti est actuellement à l'arrêt.

A lire aussi :
Bugatti : un W16 dans une montre, et il tourne !

Photo de Maxime K

posté par :
Maxime K

Réagissez