Publié le 10/06/2020 à 17:48

Dans les coulisses du développement des Audi RS

Audi Sport explique comment il met au point ses modèles RS

La griffe RS chez Audi est synonyme de sportivité extrême. Comment sont développés ses modèles ? La division sportive lève le voile sur son protocole d'essais.

Chez Audi, les initiales RS, abréviation de "RennSport*", qualifient les modèles de route les plus sportifs dans la lignée de l'Audi Sport Quattro lancée en 1984. Cette dénomination est apparue en 1993 avec le lancement de l'Audi RS2 Avant, un break 4 roues motrices doté d'un 5 cylindres 2,2L de 315 ch destiné à rivaliser avec les Mercedes AMG et autres BMW M.

Au fil des années, le badge s'est décliné sur de nombreux autres modèles à l'exception de la citadine A1 et de la limousine A8 (qui a tout de même eu le droit à son prototype)... Les SUV eux y ont largement recours. Comment sont mis au point ces véhicules? Audi nous plonge dans les coulisses du développement. En général tout commence sur un circuit en l'occurrence le Nürburgring...

Le Nürbrugring comme circuit étalon

"8.000 kilomètres de tests d'endurance sur la boucle nord (Nordschleife) équivalent aisément à la durée de vie d'une voiture" explique le constructeur qui ajoute que ce tracé étalon permet de jauger des forces et des faiblesses d'un véhicule. Ce n'est pas un hasard, si tous les constructeurs du monde s'y exercent à haute dose.

Chez le constructeur aux anneaux, c'est Frank Stippler ex-pilote de course qui a remporté à plusieurs reprises les 24 Heures du Nürburgring (2012 et 2019) qui supervise le développement des voitures de sport grand public. "Au-delà de ses aptitudes de pilote, il a également fait profiter le constructeur de ses compétences en ingénierie" explique Audi. Le RS Q8, d'ailleurs, lui doit son titre de SUV le plus rapide du monde sur la boucle nord. A son volant, le pilote a signé un chrono record de 7 minutes et 42,253 secondes à l'automne 2019.

Pour Oliver Hoffmann, le directeur général d'Audi Sport GmbH, "la boucle nord est le test d'endurance ultime. Le circuit nous fournit des informations détaillées sur la durabilité de nos pièces lorsqu'elles sont soumises à des conditions extrêmes". L'amortissement fait partie des points clés analysés grâce aux nombreux dénivelés et plus de 150 virages que compte le tracé de 20,832 km de long.

Des essais sur route et terrains hostiles

Ces tests sur circuits sont bien évidemment complétés par des essais sur route et sur des terrains hostiles (cercle polaire ou désert) afin de mettre les véhicules face à des configurations extrêmes. "Des zones de test telles que le circuit circulaire à haute vitesse de Nardò, au sud de l'Italie, ont été choisies pour évaluer la résilience de tous les composants à une vitesse constamment élevée. La glace et la neige de la Scandinavie ont permis d'affiner les caractéristiques de réponse des systèmes de suspension et de contrôle. En effet, sur une surface glissante, le moindre changement de configuration peut avoir un impact non négligeable. Enfin, la chaleur de l'Afrique du Sud a mis la climatisation, le système de refroidissement et les caractéristiques de performance de la RS à rude épreuve" explique la firme. Pour le RS Q8, par exemple, les ingénieurs d'Audi Sport ont passé près de deux ans sur la route et parcouru plus de 1,2 million de kilomètres, l'équivalent de 30 fois le tour de la Terre.

La production des Audi RS

Avant de rejoindre les chaînes et être produit à grande échelle, ce sont les ateliers RS qui s'occupent d'assembler les premiers exemplaires à la main. Audi explique que les versions RS sont imaginées dès la naissance d'un véhicule. "Leurs caractéristiques sont ainsi définies très tôt et leur développement se fait parallèlement au travail mené sur la ligne de produits dont ils s'inspirent" détaille la firme. Chacun des modèles est testé sur la route avant d'être livré au client.

Les 12 Audi RS de la gamme sont produites sur 4 sites :
- Ingolstadt, en Allemagne, pour l'Audi RS 3 Sportback, la RS 3 Berline, la RS 4 Avant, la RS 5 Coupé et la RS 5 Sportback
- Neckarsulm, en Allemagne,  pour les RS 6 Avant et RS 7 Sportback.
- Gyor, en Hongrie, accueille les TT RS en version Coupé et Roadster, les RS Q3 et RS Q3 Sportback 
- Bratislava, en Slovaquie, produit le RS Q8

"D'autres modèles RS viendront compléter la gamme" assure le constructeur. Alors quel est celui que vous reverriez de voir en vrai ? 

*course automobile en allemand

Photo de Géraldine Gaudy

posté par :
Géraldine Gaudy

Réagissez