Publié le 22/06/2020 à 13:05

Lotus se prépare à dire adieu aux moteurs thermiques

Lotus souhaite créer une gamme de sportives 100% électrique à l'avenir 

La marque anglaise Lotus compte laisser derrière elle les motorisations thermiques au profit de l'électrique, une première en 72 ans.

Le constructeur Lotus change de cap et vire tout droit vers l'électrique. C'est un gros tournant pour cette marque historique presque octogénaire. L'idée est de développer une gamme 100% électrique. Lotus appartient au géant chinois Geely depuis 2017 et l'angle d'attaque semble être les "supercars électriques" comme le démontre la Lotus Evija. Une gamme accessible ? Difficile d'y compter, pour l'instant le ticket d'entrée pour l'électrique "made in England" est à plus de 2 millions d'euros avec la première supercar à batterie (Evija).... Et d'après l'équipe d'Auto Express UK, les patrons de la société britannique ont laissé entendre qu'une nouvelle voiture de sport devrait arriver l'année prochaine et qu'elle serait sûrement la dernière à utiliser un moteur essence...Le PDG de la société, Phil Popham, a précisé que les prochaines générations de voitures de sport Lotus ne seraient pas dotées d'une technologie hybride mais bien d'une motorisation 100% électrique comme l'Evija. Pour la firme, l'électrique est la technologie recommandée pour des sportives. Côté prix, il est probable que les autos dépassent la fourchette de prix habituelle de Lotus (50.000 - 95.000€). 

"L'électrique est la solution "ultime" pour les supercars"

Popham est clair sur le sujet, c'est l'électrique ou rien. L'hybridation n'est pas une solution envisageable, et irait même "à l'encontre de la philosophie des voitures de sport". Le PDG considère que "la technologie des voitures électriques à batterie est vraiment bien adaptée aux voitures de sport - le couple, la répartition du poids, la conception et la flexibilité". Un système entièrement électrique selon Popham permet "une liberté beaucoup plus grande en ce qui concerne la conception". "L'autre chose avec les sportives EV" a ajouté le PDG "est la répartition du poids. Les batteries sont flexibles, pas besoin de construire une voiture en fonction de gros composants comme des boîtes de vitesses, ce qui donne une certaine flexibilité". Les futures nouvelles venues seront bien sûr des sportives mais embarqueront des technologies modernes en espérant garder l'esprit de légèreté et de performance Lotus.

Des berlines, des GT et des SUV Lotus ?

Une fois que la marque anglaise aura élaboré sa gamme de sportives électriques, berlines, GT et même peut-être SUV seront de la partie. Certes, l'heure n'est pas aux SUV dans la stratégie à court terme de Lotus mais la direction laisse entendre qu'ils ne sont pas exclus. Encore faut-il garder l'esprit Lotus, "aérodynamisme, performances et poids léger". L'idée n'est pas d'aller à l'encontre des valeurs fondamentales de la marque. Et comme son futur potentiel concurrent, Tesla, certains modèles pourront être construits en Chine dans l'une des usines de la société mère Geely.

Source : Auto Express UK

Photo de Olivia Chayette

posté par :
Olivia Chayette

Réagissez