Publié le 27/07/2020 à 05:00

Quelle assurance choisir pour une voiture sportive ?

Voiture sportive : quelle est l’assurance adaptée ?

Vous recherchez une assurance pour votre nouvelle voiture de sport ? Voici quelques conseils pour vous aider à choisir !

Une voiture sportive requiert une protection à la hauteur de l’investissement. Quelle assurance pour une voiture de sport ?

Voiture sportive : des mensualités plus importantes !

Une voiture de sport représente un énorme investissement. On ne choisit pas l’assurance d’une citadine comme celle d’une sportive. Les assureurs font grimper la prime d’assurance pour les voitures puissantes pour plusieurs raisons :
- La valeur d’achat d’une voiture de sport est plus importante : en cas de vol, d’accident ou de dégradation, la compagnie d’assurances devra rembourser une somme conséquente, raison pour laquelle les mensualités sont bien plus élevées.
- Les risques de vols sont plus grands : les voitures de sport sont la cible de voleurs et de vandales. Ces modèles se vendent très rapidement et constituent de véritables objets de convoitise. Il est ainsi indispensable de se protéger contre le vol et le vandalisme.
- La puissance de la voiture de sport augmente le risque d’accident, de perte de contrôle ou encore d’excès de vitesse : plus les risques sont grands, plus les assureurs augmentent les primes !

Si vous êtes un jeune conducteur au volant d’une voiture de sport, vous risquez de vous heurter au refus des compagnies d’assurances. Il faut dire que même avec une voiture non sportive, le jeune conducteur doit se tourner vers une assurance voiture malus. Si vous êtes dans cette situation, n’hésitez pas à vous renseigner auprès d’un conseiller qui vous aidera à trouver la meilleure solution.

Voiture sportive : les garanties essentielles

Comme vous devrez choisir entre plusieurs garanties pour votre voiture de sport, il est important d’en connaître l’utilité.

La garantie tous risques : vous êtes indemnisé même si vous êtes responsable d’un accident. Par ailleurs, cette couverture vous permet d’effectuer des réparations dans les meilleures conditions. En effet, les pièces détachées des voitures sportives sont plus chères de même que la main-d’œuvre.

Les garanties contre le vol et le vandalisme : les voitures de sport sont la cible de voleurs. Il est ainsi important de souscrire une assurance qui couvre ce genre d’incident. Généralement, ces garanties exigent que vous équipiez votre voiture d’un système d’alarme et d’un traqueur GPS, et que vous la gariez dans un parking privé et fermé doté d’un système de surveillance.

La protection juridique : en cas de litige, cette garantie prend en charge les frais de l’avocat, des experts et les autres dépenses liées à la procédure.

La garantie personnelle du conducteur : couvre les frais d’hospitalisation ainsi que les frais médicaux en cas d’accident grave.

La garantie catastrophe naturelle : très importante, notamment si vous résidez dans une région à risque.

Sachez que le montant de la prime augmente significativement si vous conduisez votre voiture de sport tous les jours. Pour faire baisser les mensualités, vous pouvez souscrire une assurance au kilomètre et utiliser votre voiture de manière occasionnelle. Sachez néanmoins que le prix risque de grimper si vous dépassez le forfait kilométrique.

Voiture sportive : assurance spéciale circuit

Les assurances classiques ne couvrent pas la conduite sur circuit. Il est ainsi indispensable de souscrire une assurance spécifique si vous comptez conduire sur piste. Il s’agit de l’assurance responsabilité civile circuit. Cette dernière couvre les dommages causés aux tiers (passagers, autres conducteurs…) ou aux infrastructures (murs, dispositifs de sécurité…) en cas d’accident. Toutefois, cette assurance ne couvre pas les sinistres dans le cadre des compétitions. Une assurance spécifique doit être souscrite si vous comptez participer à une course chronométrée.

Généralement, l’assurance pour voiture de sport comporte une clause d’exclusivité. Elle couvre uniquement le conducteur assuré. Dans ce cas, elle ne prend en charge ni la famille ni les amis en cas d’accident. Comme vous êtes le seul à pouvoir la conduire, vous ne pourrez donc pas prêter votre voiture à une tierce personne.


Source : Publi-communiqué

Photo de Publi Reportage

posté par :
Publi Reportage

Réagissez